Direct procès: Bara Tall dévoile les termes de l'accord avec Karim Wade et Bibo Bourgi

Cité comme témoin dans l'affaire de la société Dahlia, le patron de Jean-Lefévre Sénégal était ce matin devant la barre. Il a fait des révélations sur les termes de l'accord qui le liait à Karim Wade et Bibo Bourgi actuellement poursuivis pour enrichissement illicite à hauteur de 117 milliards de F CFA.



" Je connais la société Dahlia SA qui a été créée pour exploiter sur le terrain sis sur la corniche. J'ai souscrit à une (1) action sur 10000 ce qui est symbolique...C'est Karim Wade qui est venu me dire que la mer avançait de 1 mètre par an sur l'endroit ou se trouver le terrain en question et qu'il fallait procéder à des constructions pour arrêter la mer, il se trouve que j'avais déjà fait le même travail avec Wade. Le président Wade m'a même confirmé que je serais rémunéré des travaux que j'avais estimés à 1,5 milliard par la récupération de ce terrain", entame le patron de JeanLefèvre qui est loin d'en avoir fini. 


"Karim Wade m'a proposé de faire ces travaux et en contrepartie, je peux exploiter le terrain qui se trouve sur le domaine. C'est par la suite que Karim Wade m'a présenté Bibo Bourgi. Il était convenu de construire sur ces terrains des standing sur les 3 parties qu'on allé a partagé le terrain. C'est ainsi que Karim Wade m'a proposé de confier ce terrain à une société que nous allons créer qui s'est trouvé être Dahlia. Sa. Donc, le terrain devait être partagé en Bibo Bourgi, Karim Wade et moi", balance Bara Gaye. 


Le témoin du jour de dire qu'"on a discuté du partage et des constructions avant d'aller au notaire. C'est Karim Wade qui m'a emmené les papiers du terrain. J'étais le président du conseil d'administration de la société Dahlia Sa qui était crée pour nous permettre d'acquérir le terrain. Ils n'ont juste dit que c'est Souleymane Sy qui représentait Bibo Bourgi et Karim Wade. J'ai fait une bonne partie des travaux, mais c'est par la suite que j'ai eu des problèmes avec l'Etat et que les travaux sont arrêtés". 


Et, "c'est en 2011 que j'ai revu Karim Wade lorsque Wade a demandé de mettre fin à l'harcèlement sur ma personne et mon entreprise. C'est là-bas que je lui ai demandé ma part du terrain et par la suite que j'ai écrit au directeur de cette société Dahlia pour réclamer la part qui me revenir sur ce terrain. Le Dg Souleymane Sy m'a répondu que notre accord tient toujours...", sert à la barre ce dernier qui précise avoir "connu le nommé Mamadou Pouye sous le nom de Pape Pouye. Il m'a été présenté par Karim Wade comme étant parti de son équipe. C'était pour qu'il nous aide dans le dossier de soumission dans le projet de Transrail pour les chemins de fer Dakar-Bamako". 


Mardi 30 Décembre 2014 - 13:52




1.Posté par Alibert le 31/12/2014 10:09
Donc Karim et Bourgi sont accusés lui libre et témoin à charge. Quelle justice pour un pays dit démocratique

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter