Direct procès - Eclairages : Karim défie, la Cour machine une parade judiciaire

Prise de cours par la nouvelle stratégie de Karim Wade, la Cour de Répression de l’Enrichissement illicite (CREI) est en réunion de crise pour trouver une parade. Deux options s’offrent à eux, l’amener de force à comparaître ou poursuivre le procès et après lui lire le bulletin d’audience qui retrace les minutes de la journée. Henri Grégoire Diop et ses collègues magistrats ont, par ailleurs, la possibilité de décerner un mandat d’amener qui leur permettra de faire comparaitre Karim Wade de gré ou de force. Eclairage !!!!



Dans le cadre de son procès, Karim Wade a opté ce matin pour la défiance. En effet, il refuse de comparaitre devant la Cour de répression de l'enrichissement illicite.


Selon un des avocats de Karim Wade, Me Boubacar Cissé, son client à parfaitement le droit de refuser de se présenter devant la Cour. «Surtout quand on sait que les droits de la défense à un procès équitable sont bafoués» lance Me Cissé.


Cependant, le conseil de Karim Wade, de reconnaitre que la Cour a des prérogatives juridiques qui lui permettent faire comparaitre leur client à la barre. Pour cela, il faut que le juge, délivre «un mandat d'amener» ce qui va obliger les forces de l'ordre à s'exécuter en amenant Karim Wade à la barre, de gré ou de force.


D'après l'article 112 du code de procédure pénal, «le mandat d'amener est l'ordre donné par le juge à la force publique de conduire immédiatement l'inculpé devant lui. Le juge d'instruction peut aussi décerner un mandat d'amener contre le témoin qui refuse de comparaître sur la citation à lui donnée conformément à l'article 97, et sans préjudice de l'amende portée à cet article».


Dans l'article 21 du même code, il est écrit que « pour l'accomplissement de leur mandat, ils peuvent requérir main-forte des services de police ou de gendarmerie du ressort dans lequel ils opèrent ».


Mais Me Cissé poursuit toujours en se voulant clair dans la position prise par son client. Selon lui, cette procédure ne va rien changer parce que Karim Wade peut légalement garder le silence à la barre. D'ailleurs on, se souvient qu'il a déjà utilisé cette stratégie au début de son procès pour demander à la Cour de permettre à Bibo Bourgi d'aller se soigner et de venir témoigner.
 


Lundi 19 Janvier 2015 - 12:59



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter