Direct procès Habré: Ancien de la DDS, Bandjim Bandoum parle

C’est par décret présidentiel, selon les propres termes de Bandjim Bandoum, à la barre ce mardi matin dans le cadre du procès d’Hissein Habré, que ce dernier dit avoir été nommé à la fameuse DDS (Direction de la Documentation et de la Sécurité). Une structure au cœur des exactions et massacres pour lesquels l’ancien président Tchadien est attrait devant les Chambres Africaines Extraordinaires (CAE). « Ce que j’ai vu a troublé ma conscience», indique l’ancien Chef de service adjoint de la documentation.



Direct procès Habré: Ancien de la DDS, Bandjim Bandoum parle
Ancien de la DDS, Bandjim Bandoum est le témoin du jour. Selon lui, son travail consistait à faire un rapport suivant le certificat de décès. Ce, en plus de former les agents au désamorçage des bombes. Sur ce point, Bandjim Bandoum sert qu’entre avril 84 et janvier 85, il a été désigné pour effectuer un  stage aux Etats-Unis pour apprendre le désamorçage des bombes et détecter les colis piégés parce que, dit-il : «à cette époque la Libye menaçait le Tchad ». Avant d’être nommé par décret, Chef de service adjoint à la DDS. Ayant par ailleurs travaillé à la BSIR (Brigade Spéciale d’Intervention Rapide) qu’il présente comme le «bras armé de la DDS » dans la mesure où «la DDS s’appuyer sur la BSIR pour procéder à des arrestations».
 
 
Marqué par «la situation des prisonniers dans les locaux » de ladite Brigade, le témoin du jour indique que «ce qu’(il) a vu à la DDS, a troublé (sa) conscience ». A l’en croire, le déclic est venu d’une interpellation de son fils qui lui a demandé s’il avait tué lorsqu’il était à la DDS. «J’étais bloqué», formule Bandjim Bandoum qui explique par ailleurs que sa femme a été blessée par balle au Tchad. C’est ainsi qu’il n’a pas vu grandir ce fils qu’il a récupéré à 14 ans. Ce procès, lui permettra de répondre à son fils. "En ce qui me concerne, j'ai arrêté mais je n'ai pas torturé", sert ce dernier. 


Mardi 22 Septembre 2015 - 12:09



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter