Direct procès Habré: les experts en ossements à l’honneur



Ce mercredi dans le cadre du procès d’Hissein Habré devant les Chambres Africaines Extraordinaires (CAE), il est question de l’excavation des charniers au Tchad. A cet effet, ce sont les experts balistiques, médecins légistes et experts en ossements qui seront à l’honneur. Dans cet ordre d’idées, Dr Anahi Ginarte est à la barre. L’archéologue légiste explique les procédés et les fouilles que son équipe a eu à effectuer. Dans certaines fosses, précise l’experte, des ossements non humains ont été retrouvés. Parlant des prélèvements effectués au niveau des parents pour l’identification des restes osseux exhumés, l’experte indique que pour faire l’identification, une comparaison entre les différents profils génétiques a été faite. Aussi bien les prélèvements des parents et des restes osseux qui ont été par la suite envoyés au laboratoire. «Chaque fois, les prélèvements ont été faits en présence des membres du tribunal », indique Dr Anahi Ginarte. «Chaque prélèvement a été codifié. Toutes les normes de biosécurité ont été observées. Les experts des laboratoires vont expliquer plus largement », sert l’experte. 


Normalement, c'était au tour du Parquet général d'interroger l'experte avant la partie civile puis la défense mais le président des CAE, Gustave Gberdao Kam propose l'audition de toute l'équipe Argentine avant que toutes les parties ne pose leurs questions. Une méthodologie acceptée par toutes les parties. Ce sont sur ces entrefaites que Claudia Bisso se présente à la barre. 


L'audience se poursuit avec l'audition de Claudia Bisso


Mercredi 7 Octobre 2015 - 11:25



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter