Direct procès: "Je sais que cela ne va pas plaire au président mais… ", Karim Wade

Comme à la fin de l’audition d’un témoin depuis le début de son procès, Wade-fils est appelé à la barre pour poser des questions audit témoin. Et des questions, Wade-fils en a bel et bien. "J’aurai quelques questions", entame le célèbre détenu qui demande au commissaire aux comptes de lui dire quand est-ce qu’ils se sont rencontrés pour la première fois. « Je l’ai vu pour la première lors du décès de Fayez Bourgi », répond le témoin. Karim est loin d’en avoir fini. « Pouvez-vous confirmer que c’était la première fois que nous nous rencontrions ? », pose-t-il. «C’est la première fois que vous êtes à côté de moi », sert Omar Samb. Le fils du président sortant de lui demander s’ils ont eu à collaborer ensemble. « Je n’ai jamais travaillé avec vous », réplique-t-on. « Vous êtes là depuis trois (3) jours mais en ce qui nous concerne, cela fait trois (3) ans que nous sommes entre les griffes de la CREI (Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite) », dira Wade-fils qui ne manque pas de souligner qu’il sait que cela ne plaira pas du tout à la Cour à laquelle il ne manque pas de présenter des excuses. Dans ses excuses, le célèbre détenu de snober le parquet spécial.





Mardi 13 Janvier 2015 - 16:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter