Direct procès-Karim à Abdoulaye Diop: "Est-ce que dans tous les budgets du Sénégal entre 2000 et 2012, il manque 117 milliards"



Direct procès-Karim à Abdoulaye Diop: "Est-ce que dans tous les budgets du Sénégal entre 2000 et 2012, il manque 117 milliards"
Le célèbre détenu dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis demandera tout d’abord au témoin du jour s’il a bien occupé des fonctions de ministre entre 2000 et 2012 notamment ministre du Budget, de l’Economie et des Finances. Ce que confirme Abdoulaye Diop. Avant que Wade-fils n’attaque à savoir «si dans tous les budgets du Sénégal lors de cette période (2000-2012), il y manque 117 milliards ; « Non » répond l’ancien ministre. « S’il manquait 694 milliards de F CFA ? », relance Karim. Le même non est servi par le témoin. « Est-ce que manque 2000 voire 4000 milliards de F CFA ? », revient à la charge le célèbre détenu dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis sera toutefois freiné par la Cour notamment le président Henry Grégoire Diop qui indique : « Comme il vous a dit qu’il ne manque pas 694 milliards ».


« Ce sont des affirmations dans l’accusation », répond le fils du prédécesseur de Macky Sall qui ne manque pas de préciser au passage qu’Abdoulaye Diop «est un excellent ministre des Finances». Loin d’en avoir fini, Karim de demander au témoin : « Si sur un des terrains qui appartient à la famille Wade depuis 1963, l’Etat avait donné un titre à une autre personne ? ».  L’ancien ministre de dire que sur le terrain sis à l’aéroport, une partie a été donnée à une personne vivant au Gabon. Le célèbre détenu d’inviter à son ancien collègue dans le gouvernement sous Wade, de confirmer que dans le cadre de sa gestion à l’Agence Nationale pour l’Organisation de la Conférence Islamique (ANOCI), au conseil de l’Organisation, il y avait des représentants de l’Assemblée nationale, du Sénat, du Forum civil, du SYNPICS (Syndicat des Professionnels de l'Information  et de la Communication du Sénégal)…
 

Abdoulaye Diop confirme en précisant toutefois qu’il ne savait pas si «ces organismes ont été représentés dans toutes les réunions». « Est-ce qu'il sait que l’ANOCI et moi-même (Karim) ont été auditionnés à l’Assemblée nationale ? », pose Wade-fils. «J’en ai entendu parler mais je ne n’étais pas présent », rétorque le témoin. Le célèbre détenu est formel. A cette audition, était même présent Me El Hadji Diouf, député par ailleurs dans la partie civile dans le cadre du procès. Ce dernier n’étant pas présent dans la salle, il n’y a pas eu de réaction de sa part. 


Jeudi 8 Janvier 2015 - 16:39




1.Posté par Leuk le 08/01/2015 18:03
Abdoulaye Diop et Christine Lagarde sont deux excellents Ministres des Finances qui se sont distingués surtout lors de la panique de 2008 liée à la Crise Financière Internationale.

Le problème, c'est qu'on est en marge du système ou du gouvernement (comme ce fuit le cas de Benno SS avec ses alliés et ses écrivains et investigateurs) on pense que l'Etat dispose d'une caisse sous la main du PR qui en distribue à tout bout de champ, des malettes par ci, des enveloppes par là, même des avions bourrés de billets de banque...
Certes ils savent bien qu'il n'en est rien, mais dans le combat qu'ils menaient tous les coups étaient permis (et aujourd'hui non!?).
Dur dur d'être démocrate
Dure dure de respecter les Lois et les Droits de autres

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter