Direct procès : Karim ignore Me Diop et attaque le parquet spécial

Comme à la fin de chaque audition de témoin, le célèbre prévenu est convoqué à la barre pour poser des questions au témoin. Cette fois-ci, Me Mamadou Diop. Ancien Président du Conseil d’Administration (PCA) qu’ignore Karim. Comme d’habitude, c’est le parquet spécial qui en a eu pour son grade.



En effet, toujours de blanc vêtu, Wade-fils a été invité à la barre pour poser des questions à Me Diop, témoin du jour. Je n’ai pas de question particulière pour le témoin », répond Wade-fils qui indique qu’il en a pour le parquet spécial. Ce, sur l’évaluation de la société CD Média Group, au cours du procès depuis près de deux (2) semaines. Karim veut être édifié sur ladite procédure. La Cour de lui signifier qu’il a la possibilité de poser la question via ses avocats mais pour l’heure, dans le cadre du respect de la procédure, il est question pour lui de poser des questions au témoin.
 

Ce que refuse d’entendre Karim qui charge : « C’est comme l’histoire de Singapour,…C’est un procès politique,… », rage l’ancien ministre sous le règne de son père. «Vous nous traitez de juges politiques,… », se met en colère le Président Henry Grégoire Diop qui invite le service d’ordre à le ramener à sa place. Karim résiste et persiste dans sa volonté. Wade-fils regagnera finalement sa place en assénant : «C’est un procès politique». Selon Me Seydou Diagne, son client est dans ses droits. Ce sont sur ces entrefaites que Me Mamadou Diop est remercié. Place à El Hadji Malick SY, le Directeur de «Canal Info». 


A signaler que contrairement à ses prédécesseurs à la barre,  Me Patricia Lake Diop et Cheikh Diallo, il n'y a pas eu de poignée de mains entre Karim et Me Diop. 


Lundi 27 Octobre 2014 - 16:51




1.Posté par Alibert le 27/10/2014 18:17
Si je ne me trompe pas CD media est valorisé à 10 million de franc cfa.
Apparemment le ridicule ne tue pas

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter