Direct procès de Karim: Me Ndior de la défense, se fait rabrouer par la Cour et recule

C’est l’incident du jour. Me Moïse Louise Ndior provoque l’ire de la Cour, le Président Henry Grégoire Diop menace. L’ancien bâtonnier de l’ordre des avocats, Me Moussa Felix Sow vient à son secours.



Direct procès de Karim: Me Ndior de la défense, se fait rabrouer par la Cour et recule
Le conseil de Bibo Bourgi, dit témoin clé du procès de Karim Wade et ses co-prévenus, a dû reculer pour récolter la clémence de la Cour.

Cheikh Diallo est au troisième jour de son « audition », quand Me Moïse Louise Ndior pose la fâcheuse question  selon laquelle, le témoin a tronqué son non-lieu. « Vous rendez-vous compte de ce que vous dîtes », rage le Président Henry Grégoire Diop qui fulmine : « Ce sont de graves accusations que vous faîtes-là. Qui a rendu le non-lieu, ce sont des magistrats. Vous insinuez qu’ils ont acheté le non-lieu ».
 

Le président demande au greffier de noter. Me Madické Niang vient à la rescousse de son confrère. Mais l’ancien bâtonnier de l'ordre des avocats, Me Felix Sow, s’est déjà levé. Ce, pour solliciter la clémence de la Cour.

Me Sow demande à la Cour de prendre en compte le jeune âge de la robe noire. « La question dépasse sa pensée », plaide Me Madické Niang.  Une intervention qui a eu l’effet escompté à savoir décolérer la Cour. 


Mercredi 22 Octobre 2014 - 14:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter