Direct procès de Karim et Cie: la défense soulève Petro-Tim Limited, la Cour l'arrête

Hier c'était la fille de l'ancien Président, Abdou Diouf, Yacine et le président Sall, lui-même qui ont été cités. Ce, à propos de terrains qui leur ont été attribués sur la Corniche. Aujourd'hui, c'est le Premier ministre, Mahamad Boun Abdallah Dionne, dit clairement Me Dior, avocat de Bibo Bourgi, qui s'invite à la barre de la salle 4 du palais de Justice de Dakar et la fameuse société Petro-Tim.



On n’en est pas venu à un incident mais la société Petro-Tim a fait des vagues à l’audience du procès de Wade-fils de ce mardi. La défense s’appesantit sur les sociétés offshores. Me Dior, conseil de Bibo Bourgi d’interpeller le témoin Fatou Demba Mballo sur la déclaration du Premier ministre, Mahamad Boun Abdallah lorsque ce dernier, cite l’avocat, en ce qui concerne : «les sociétés internationales, toutes les sociétés trouvent leur place là où les incitations en matière fiscale sont les meilleures, partagez-vous l’avis du Premier ministre ? ».


« Qu’est-ce que cela à voir avec les faits ? », se braque le président Henry Grégoire Diop qui invite le conseil de Bibo Bourgi à poser ses questions. "Savez-vous que la société Petro-Tim est une société offshore ?", revient à la charge Me Adama Sall, avocat de Wade-fils.  "Vraiment bon,...Vous savez que cela n'a rien à voir avec les faits, poser vos questions sur les sociétés pour lesquelles elle est concernée. Elle n'est pas un conseiller fiscal", réplique le président Henry Grégoire Diop soutenu par le témoin: "Pas forcément non", dira en effet, Fatou Demba Mballo. 

La défense ne consent pas lâcher le morceau: "Savez-vous que la société Petro-Tim n'a payé aucune redevance fiscale ?", attaque Me Sall avant de regagner sa place. Me Seydou Diagne pose les questions. 


Mardi 6 Janvier 2015 - 12:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter