Direct procès de Karim et Cie: «le poids financier d’une société », en question

C’est un expert qui est à la barre ce lundi matin. Omar Samb, témoin du jour ne manque pas rectifier au passage la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI). Le président Henry Grégoire n’a pas manqué de réagir.



Après son collègue de la défense, Me Demba Ciré Bathily, Me Demba Ciré Clédor LY pose des questions au témoin non moins expert-comptable sur le « poids financier d’une société ». «Je découvre beaucoup de choses avec cette affaire de la CREI », dira Omar Samb qui indique : «Ce qu’on connait, c’est la valeur de l’entreprise ». « En tant que commissaire aux comptes,  expert-comptable, pour connaitre une société ce qu’elle vaut, on dit valeur », répète-t-il.


C’est ce qui intéresse selon lui, les actionnaires «pour savoir comment leur actions ont évolué. Si aujourd’hui je veux parler d’une entreprise, le seul langage, c’est la valeur de l’entreprise », conclut le témoin. Le président Henry Grégoire Diop de réagir. Ce, pour préciser que « ce n’est pas une création de la CREI. Ce sont des personnes qui l’ont utilisées ».  «C’est dans la mise en demeure », rétorquent les avocats de la défense.  Mais la Cour campe sur sa position.


Lundi 12 Janvier 2015 - 16:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter