Direct procès de Karim: la défense accule Cheikh Tidiane Ndiaye qui résiste



Direct procès de Karim: la défense accule Cheikh Tidiane Ndiaye qui résiste

On dirait que ça tourne en rond dans le cadre du procès Karim Wade. Ouvert ce matin sur la poursuite de la confrontation entre l'ancien Directeur général de Canal-Info news, Cheikh Tidiane Ndiaye et l'expert-comptable Mansour Gaye, ce sont les mêmes questions liées aux états financiers et la gestion de la société An-média qui reviennent dans l'audition. Ayant la parole, les conseils de Karim Wade sous la houlette de Me Seydou Diagne et Me Demba Ciré Bathilly ont tenté de démonter les déclarations de Cheikh Tidiane Ndiaye. Aujourd'hui, les avocats de Karim Wade semblent s'être donnés le mot pour décrédibiliser le discours de l'ancien Dg de la chaîne Canal-Infos.


Mais cette stratégie n'ébranle en rien la constance de M. Ndiaye qui soutient que c'est Karim Wade qui était derrière la société An-média et qu'il était de connivence avec l'expert-comptable Mansour Gaye qui était impliqué dans toutes les décisions importantes. Pour ce qui est de l'Etat financier de cette société, Mansour Gaye de réaffirmer devant la cour qu'An-média coulait sous le poids d'un endettement répétitif au fil des années d'activité.


Au moment où Cheikh Tidiane Ndiaye crie haut et fort qu'il n'accorde aucun crédit aux chiffres de 2,5 milliards de dettes avancées. Et il tente d'apporter ses justificatif en soutenant « qu'il y a 12 émetteurs utilisés par une autre télévision, 4 caméras HD-Cam qui sont devenues introuvables, une régie mobile louée à des opérateurs,  une voiture qui est louée pendant 4 mois pour couvrir l'opération Serval au Mali. Et cela ne figure dans aucun rapport financier » justifie Cheikh Tidiane Ndiaye.




Mardi 30 Décembre 2014 - 13:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter