Direct procès de Karim: le visionnage d'une émission sur CD Média Group, en question

Cheikh Diallo de retour à la barre. Il s’agit pour la défense de «diffuser une émission», mettant en cause la «crédibilité du témoin à charge », précise Me Finnel de la défense de Karim. Le parquet spécial et la partie civile d’inviter la Cour à maintenir son refus.



La question est évoquée depuis la semaine dernière, la décision dite par le Président Henry Grégoire Diop vient de tomber. Ainsi, la Cour estime qu’il n’est pas nécessaire de projeter une émission d’une heure. Car non seulement, personne ne conteste l’existence de l’émission, ni les propos. A cet effet, la défense disposant d’une version papier, est invitée à poser ses questions à Cheikh Diallo, aujourd’hui en costume-cravate.
Mais les conseils de Karim persistent.


« Nous insistons…parce qu’il faut que les choses se fassent de façon exemplaire…On nous regarde, il faut l’universalité des pièces… », sert Me El Hadji Amadou Sall. « Dès lors que la Cour a déjà pris sa décision, il ne faut pas se dédire », répond le parquet spécial. D’autant plus que selon le Procureur spécial, Alioune Ndao : « après l’avoir visionné, le contenu n’a rien à voir avec le sujet…Ce film n’avancera en rien le procès». Le Substitut, Antoine Félix Diome, pour sa part, se demande, «comment dans ce document, l’huissier a pu dire que Cheikh Diallo blanchit Karim».
 

« Vous avez rendu une décision, nous nous y plions, il n’a aucune utilité à regarder le film », enfonce la partie civile par la voix de Me Yérim Thiam. Me Demba Ciré Bathily de mettre les pieds dans le plat. Ce, en indiquant qu’il ne s’agit point « de discuter, si nous la défense, nous avons le droit d’avoir des droits ». Car, ils ne quémandent ». Il s’agit de leurs «droits fondamentaux ». Et, «il n’appartient pas au parquet spécial de discuter un élément à décharge ». Verdict final après la pause, à 15 heures. 


Mardi 28 Octobre 2014 - 13:59



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter