Direct visite Hollande à Dakar: La Presse écrite et les journaux en ligne comme des malpropres



Direct visite Hollande à Dakar: La Presse écrite et les journaux en ligne comme des malpropres
Une fausse note sur la venue du président de la République français, François Hollande à l’Assemblée nationale. Les journalistes de la presse écrite et celle de la presse en ligne qui ont pris la peine de venir tôt pour espérer faire correctement leur travail ont buté sur les services de communication du Parlement. Ils ont été chassés du box réservé à la presse comme des malpropres par les Gendarmes sur instruction des services de la communication.

Ce box a toujours accueilli les journalistes de la presse écrite, de la radio et de la télévision. Mais aujourd’hui, à quelques heures de l’arrivée de l’hôte de marque du Sénégal, les choses ont changé. Les chaises installées dans le box, qui est bien climatisée, sont réservées à la télévision et à la radio, mais surtout aux médias français : France 24, Rtl, Rfi…

La presse écrite et celle en ligne sont invitées à rejoindre la tribune qui est souvent réservée aux militants pendant les plénières de l’Assemblée nationale. Une discrimination qui met la presse écrite et les journaux en ligne dans une situation inconfortable, malgré le fait qu’ils soient venus en masse et très tôt pour rendre compte à ses lecteurs. Les journalistes sont donc obligés de d’installer à côtés des militants venus assister à la cérémonie. Dans une température qui avoisine les 40 degrés.



Vendredi 12 Octobre 2012 - 16:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter