Dirty Diesel : l'ASCOSEN n'exclut pas de poursuivre «l’ONG suisse» en justice



Mamadou Kanouté de l’Association des Consommateurs du Sénégal, est monté au créneau pour expliquer sa crainte sur le scandale qu’il est convenu d’appeler celui du «  Dirty Diesel ». M. Kanouté estime que les associations des consuméristes doivent marquer le coup après le scandale du diesel frelaté.

«Je serai pour que toutes les associations des consommateurs se retrouvent et qu’à partir de l’étude de Public Eye (ONG suisse), elles puissent ester en justice et demander que les dommages et intérêt soient payés à l’Etat et aux citoyens qui ont été fraudés. Il faut obtenir quelque chose, même si c’est symbolique », déclare-t-il dans les colonnes du journal «Enquête».


Samedi 17 Septembre 2016 - 12:57



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter