Discours de fin d’Année : Encore la Casamance



Discours de fin d’Année : Encore la Casamance
Loin des 100 jours que s’était fixé son prédécesseur, Abdoulaye Wade, la paix en Casamance n’en est pas moins une des priorités du président Sall. Abordant la question lors de son discours à la Nation le 4 avril dernier, le chef de l’Etat avait dit : « Mes chers compatriotes, je poursuis résolument les négociations pour que la paix tant désirée en région naturelle de Casamance, revienne, enfin, et lui redonne tout l’éclat de sa beauté ».
 
Huit (8) mois après sa déclaration, des efforts sont faits d’où peut-être l’accalmie dans le sud du pays. Ce qui a poussé aussi  le général Abdoulaye Fall, l’ex chef d’Etat major général de la gendarmerie et Directeur de la justice militaire qui a géré le dossier dans les années 2000 et qui a à son actif la signature des accords de paix de 2004 a annoncé  «une paix qui est très proche ».
 
 
Pourtant la dernière actualité du maquis n’est trop rassurante, c’est une crise dans les rangs du Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC). Le camp de Diakaay tourne le dos à César Atoute Badiate. En effet, à travers un communiqué rendu public dans la presse, le Colonel Sambou, commandant la faction du front Nord de l’aile combattante de la rébellion du MFDC, informe que le camp de Diakaay et tous les chefs rebelles du maquis qui l’entourent ne sont plus sous commandement de César Atoute Badiate, chef rebelle de Kasserole.
 
Même si certains contacts ne seront pas rendus publics, ce soir le président s’efforcera à donner encore espoir aux casamançais mais à tous les sénégalais sur cette crise qui s’éternise.

Dié BA

Mardi 31 Décembre 2013 - 17:09



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter