Discours de fin d’année 2013 : Macky Sall évite l’acte III de a décentralisation



Discours de fin d’année 2013 : Macky Sall évite l’acte III de a décentralisation
Sur le plan politique, l’acte III de la décentralisation fait partie des dossiers qui ont crée le plus de divergences entre le gouvernement  et l’opposition. En effet, ce nouveau code, entériné par les députes consacre le report des élections locales. Une situation que n’agrée pas les membres de l’opposition.
 
Dans son discours à la nation, le président n’a pas été très prolixe sur la question. Il assure simplement que « l’année 2014 verra la mise en place de l’Acte III de la décentralisation, pour une administration locale de proximité, dont la finalité est d’organiser le Sénégal en territoires viables, compétitifs et porteurs de développement durable ».
 
Modou Diagne Fada, président du groupe parlementaire libéral et démocrate a fustigé un semblant d’omission volontaire sur ce sujet. « Il a parlé de l’acte III de la décentralisation, en oubliant qu’il a décidé du report des élections locales. Et ce sont des questions sur lesquelles, le pouvoir et l’opposition n’ont pas le même langage. Nous avons voté contre cette initiative parce que nous avons pensé que le consensus qui devait prévaloir ne l’a pas été », d’après M. Diagne Fada.

Si cet acte III de la décentralisation a autant intéressé la classe politique, c’est qu’il contient le projet de communalisation intégrale et le changement du calendrier républicain.


Mardi 31 Décembre 2013 - 23:06



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter