Disparition de Prince: l'hommage de ses pairs musiciens

C'était le «kid de Minneapolis», un musicien de génie et une bête de scène qui a marqué l'histoire de la musique de son empreinte si particulière depuis plus de 30 ans. Prince est mort hier, à l'âge de 57 ans, découvert inconscient dans sa résidence de Paisley Park. Les circonstances de sa mort restent encore floues mais selon un site internet US spécialisé, Prince la semaine dernière aurait fait une overdose en rentrant d'un concert à Atlanta et son avion se serait posé en urgence dans l'Etat de l'Illinois pour que le chanteur soit amené à l'hôpital. Prince serait ensuite rentré chez lui, mais il ne se sentait apparemment pas bien. Avec ce décès, c'est un nouveau monument de la musique qui disparaît et les hommages qui se multiplient aux Etats-Unis et ailleurs sont à la mesure de cette disparition.



Disparition de Prince: l'hommage de ses pairs musiciens
Malgré l'actualité politique, la mort de Prince a accaparé une bonne partie de l'antenne sur toutes les chaînes américaines d'information continue, rapporte notre correspondant à New York, Grégoire Pourtier.

Pour le président Barack Obama, le monde a perdu « une icône créatrice », et peu d'artistes ont autant « influencé le son et la trajectoire de la musique populaire ». Mais d'Aretha Franklin à Justin Timberlake en passant par Lionel Richie ou Lenny Kravitz ce sont surtout les hommages de ses pairs qui donnaient la mesure de l'influence des 35 ans de carrières de Prince sur la musique contemporaine.

Sur CNN, Stevie Wonder, au bord des larmes, était particulièrement choqué. « C'est un déchirement que de perdre l'un des membres de l'armée de l'amour. J'espère que nous allons célébrer sa musique et le dessein qu'il remplissait. » Prince avait reconnu que Stevie Wonder était une de ses sources d'inspiration, mais hier, c'est bien l'héritage qu'il laisse lui qui était à l'honneur.

Madonna, qui a démarré à la même époque que lui, parle ainsi d'un « vrai visionnaire » ayant « changé le monde ». Mick Jagger évoque un artiste au talent « infini » et le chanteur de U2 Bono a lui déclaré : « je n'ai pas rencontré Mozart, je n'ai jamais rencontré Duke Ellington ou Charlie Parker, je n'ai jamais rencontré Elvis. Mais j'ai rencontré Prince ».

Autre témoignage particulièrement poignant, celui de Mayte Garcia, première épouse de Prince, dans les années 90. Le chanteur et guitariste eut avec elle son seul enfant, qui décéda de maladie au bout de moins d'une semaine. « Je l'aimais, je l'aime encore, et je l'aimerai éternellement », a déclaré la danseuse. « Il est désormais là-haut avec notre fils ».

Avec rfi.fr

Ousmane Demba Kane

Vendredi 22 Avril 2016 - 07:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter