Dispositions du commissariat: les pèlerins laissés en rade à Dakar vont interroger leur avocat



Pas plus tard qu’hier le commissaire général au pèlerinage aux lieux saints de l’islam portait à la connaissance des candidats pèlerins 2015, qui n’ont pas eu la chance d’accomplir le voyage, bien qu’ayant rempli toutes les formalités, que les dispositions sont prises» pour «une confirmation provisoire de leur inscription pour la prochaine édition » ou «la restitution de tout ce qu’ils avaient versé à la Banque islamique du Sénégal (BIS)».
 
La réponse n’a pas tardé du côté des principaux concernés. Et Samba Ndoye est le porte-parole des pèlerins laissés en rade à Dakar. «Nous en prenons acte et puis on va informer les gens », décline ce dernier qui pense «que cela va au-delà de venir prendre son argent ou d’être reconduit ». Ce, dans la mesure où ils «étaient laissés en rade au hangar ». Selon lui, «le mieux était que le commissariat puisse parler d’abord au collectif avant de sortir un communiqué ». Mais de leurs côtés, ils vont rencontrer leur avocat «qui avait déjà introduit un dossier » pour leur dire la conduite à tenir. «En réalité, nous avons beaucoup galéré au niveau du hangar et il y a des pèlerins à qui on devait au moins présenter des excuses, cela n’a pas été fait », constate sur la Rfm, Samba Ndoye qui formule toutefois que «le plus important, c’est que le Sénégal dépasse ses choses-là » et que «la situation se décante,…». 


Mardi 17 Novembre 2015 - 12:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter