Dissolution de l’Entente Cadak-Car : Le Parti socialiste porte le combat de Khalifa Sall

Le Parti socialiste a tenu hier sa réunion du Secrétariat exécutif national présidé une rencontre présidée par Ousmane Tanor Dieng. Et, lors de cette réunion les socialistes ont montré leur soutien sans failles à Khalifa Sall qui entend engager la bataille juridique contre le décret de Macky Sall sur la suppression de l’Entente cadak-car.



Dissolution de l’Entente Cadak-Car : Le Parti socialiste porte le combat de Khalifa Sall
“Le parti socialiste soutient ses maires, en particulier celui de Dakar, Khalifa Sall. La dissolution de l’Entente Cadak Car pose des problèmes à trois niveaux. Du point de vue juridique, il y a une loi (le Code des collectivités locales) qui a donné des compétences aux maires par rapport à la gestion des ordures qui relève d’une gestion de proximité. Il y a ensuite un décret qui vient transférer ces compétences à l’administration centrale. Cela pose un problème. La mairie de Dakar ou l’Entente Cadak Car ont donc la possibilité de faire annuler ce décret devant la Cour suprême”, déclare d’emblée Ousmane Faye, coordonnateur adjoint de la cellule de communication du Parti socialiste.
 
Du point de vue financier, ajoutent les socialistes, l’Etat n’a jamais donné les moyens. “On ne peut pas dire que tout est parfait dans la gestion des ordures, mais ces difficultés connues sont d’ordre financier et l’État n’a pas donné les moyens nécessaires pour que cette structure puisse gérer correctement les ordures”,  ajoutera  Ousmane Faye.
 
Continuant son  exposé le socialiste  dira que “Les maires socialistes sont confrontés à des difficultés, surtout la mairie de Dakar. C’est un combat politique qui se fait pour rendre difficile la mission du maire socialiste de Dakar. Ousmane Faye n’exclut pas d’ailleurs qu’il y ait des dessous politiques qui sous-tendent cette décision de retirer la gestion des ordures des mains de l’Entente Cdak-Car. Pourtant reconnait ce dernier au nom de la solidarité au sein  de la coalition “Benno Bokk Yaakaar”, les  maires socialistes  ont été sages, loyaux.
Ils ont laissé faire, en croyant que c’était de bonne foi, mais on s’est rendu compte que c’est devenu vraiment une bataille  politique.  Au bout d’un moment, il va falloir que cette question soit réglée de manière politique parce que ça ne peut pas continuer comme ça, tonnent-ils.

Khadim FALL

Jeudi 5 Novembre 2015 - 10:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter