PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité



Dix-sept Etats américains déposent un recours contre le décret de Donald Trump sur le climat

Ils estiment que le gouvernement a le devoir légal de réguler les émissions des gaz à effet de serre.



Dix-sept Etats américains déposent un recours contre le décret de Donald Trump sur le climat
Dix-sept Etats américains ont déposé un recours, mercredi 5 avril, contre les mesures de l'administration Trump en matière d'environnement. Ils estiment que le gouvernement a le devoir légal de réguler les émissions des gaz à effet de serre. Donald Trump a annulé par décret, fin mars, une large partie des réglementations contre le réchauffement climatique mises en place par Barack Obama.
 
Le président souhaite stimuler la production d'énergies fossiles sur le sol américain. La principale mesure visée est le "Clean Power Plan", introduit par Barack Obama en 2014. Cette loi contraint les Etats à réduire d'un tiers les émissions de dioxyde de carbone dans les centrales électriques d'ici 2030, par rapport aux chiffres de 2005. Le texte, contesté par des Etats républicains devant la justice, n'a toutefois jamais été mis en œuvre.
 
Une coalition menée par l'Etat de New York
 
Dans son décret, Donald Trump a demandé à l'Agence de protection de l'environnement (EPA) d'enclencher un processus de "révision" formel de ce projet. L'EPA a en outre déposé une motion devant la Cour d'appel afin reporter toute procédure juridique le temps de cette révision. Les 17 Etats, majoritairement démocrates, estiment que cette requête "aurait pour effet de suspendre la loi sans décision de justice, sans la moindre explication et hors du processus administratif obligatoire", rapporte The Hill (en anglais).
 
Cette coalition, menée par l'Etat de New York, regroupe les procureurs généraux des Etats de Californie, du Connecticut, du Delaware, de Hawaï, de l'Illinois, de l'Iowa, du Maine, du Maryland, du Massachusetts, du Minnesota, du Nouveau-Mexique, de l'Oregon, Rhode Island, du Vermont, de la Virginie et de Washington, ainsi que du district de Columbia. "La loi est claire : l'Agence de protection de l'environnement doit limiter la pollution au carbone des centrales électriques", fait valoir Eric Schneiderman, le procureur général de New York, dans un communiqué.

Khadim FALL

Jeudi 6 Avril 2017 - 13:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter