Docteur Moustapha Ndiaye : «Le Sénégal n’est pas à l’abri… »

Le Sénégal est loin d’être préservé d’une attaque terroriste. C’est l’avis du sociologue Moustapha Ndiaye. Ce dernier est d’avis que la situation économique dans laquelle se trouve le pays, la porosité de ses frontières et les enfants sans abris qui sillonnent les rues de ses grandes villes, constituent autant de facteurs qui peuvent nous exposer aux risques.



Docteur Moustapha Ndiaye : «Le Sénégal n’est pas à l’abri… »
Le docteur Moustapha Ndiaye est d’avis que les rapports de forces entre certaines organisations terroristes et les forces occidentales doivent être réévaluées. Cet avis, il l’a exprimé à nos confrères de d’Enquête. «Daesh tout comme Al Qaeda est plus une structure aux allures réticulaires que physiquement «géo localisable». Ce qui veut dire que les assauts vers la Syrie, l’Irak ou d’autres endroits de ces pays ne suffisent pas» a-t-il déclaré.

Et comme preuve, le sociologue soutient que «ce sont des jeunes européens ayant grandi en occident ou ailleurs qui, pour des raisons déterminées, épousent l’idéologie de ces organisations islamistes et se choisissent une nation fantasmée contre leur pays et nation d’origine».

Selon lui, aucun pays n’est épargné par les attaques terroristes car, ces derniers ont formellement déclaré qu’ «elles prennent pour cibles les intérêts de l’occident partout où ils se trouvent ainsi que leurs alliés. Le Sénégal est un pays dans lequel des multinationales occidentales mènent des activités économiques, et des relations bilatérales sont entretenues avec ces pays».

Hormis ces facteurs d’autres liés à la situation du Sénégal viennent faire du pays un potentiel Etat à risque : «la situation économique peut reluisante du pays avec un taux de chômage élevé des jeunes, un nombre important d’enfants errants dans les grandes villes, l’affaissement des institutions de socialisation primaires et secondaires ainsi que la porosité de nos frontières sont des facteurs qui peuvent nous exposer à des risques», affirme-t-il.

Ousmane Demba Kane

Lundi 16 Novembre 2015 - 08:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter