Doit-on exhumer le corps de Sankara ?

Au Burkina Faso, la justice est appelée à vider son délibéré ce mercredi sur la requête formulée par la famille de l'ancien président aux fins d’identification de sa tombe.



La tombe de l'ancien président Thomas Sankara au cimetière de Dagnoen, un quartier au Centre-Est de Ouagadougou
La tombe de l'ancien président Thomas Sankara au cimetière de Dagnoen, un quartier au Centre-Est de Ouagadougou

La famille a introduit une requête pour identification de la tombe de Thomas Isidore Noel Sankara par les moyens de tests ADN.

La chambre civile du tribunal de grande instance de Ouagadougou va se prononcer sur la possibilité d’exhumer le corps de l’ancien président.

Une décision qui pourrait déboucher sur un rebondissement dans le dossier judiciaire de cet ancien président assassiné en 1987.

L’exhumation devrait permettre d’authentifier que c’est bien le corps du président Thomas Sankara qui repose au cimetière de Dognoen, un quartier au Centre-Est de Ouagadougou.

Pour ce faire, un expert devrait être désigné pour procéder aux examens scientifiques nécessaires afin de certifier que c’est bien l’ancien président burkinabé qui est bien enterré dans la tombe.

Le capitaine Thomas Sankara, président du Burkina Faso de 1983 à 1987, a été assassiné le 15 octobre 1987 lors d’un coup d’Etat qui a amené l’actuel président du Faso Blaise Compaoré au pouvoir.

Sa tombe a été plusieurs fois profanée.

Le 27 juillet 2011, l’épitaphe tombale a été démolie et la dalle centrale de la tombe a essuyé des coups de pioche.

Source : BBC Afrique
 


Dépêche

Mercredi 5 Mars 2014 - 09:25



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter