Dossier Balla Gaye: la famille engage Assane Dioma Ndiaye pour faire « réagir » Macky Sall




31 janvier 2001-31 janvier 2014, cela fera demain vendredi, 13 ans que l’étudiant Balla Gaye a perdu la vie lors d’affrontements à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD). Sa famille loin d’avoir déposé les armes, mène toujours le combat judiciaire. A cet effet, les proches de Balla Gaye qui ont choisi Me Assane Dioma Ndiaye non moins président de la Ligue Sénégalaise des Droits de l’Homme (LSDH). Tout pour, selon le frère du défunt, amener l’Etat à réagir.


« Depuis le décès accidentel de Balla Gaye sous les balles supposées de la police, aucune enquête jusqu’à maintenant n’a été encore décelée le nom de son véritable assassin. Et la famille n’a reçu aucun dédommagement et ça, nous ne considérons comme une injustice. Ce n’est pas une façon de quémander de l’argent mais nous pensons que véritablement que l’Etat doit être impartial dans le traitement des questions de ce genre. On a vu le cas de l’étudiant qui fut tué et pour lequel, le gouvernement a fait un geste au moins qui peut soulager une famille.  Jusqu’à présent, nous réclamons justice et nous avons aucune réaction des autorités étatiques» dit Pape Momar Gaye qui indique.


« C’est la raison pour laquelle, cette fois-ci, nous avons décidé d’avoir les services d’un avocat et la famille a choisi d’engager M. Assane Dioma Ndiaye pour défendre le dossier ». Ce,  lâche-t-il, « compte tenu de la lenteur constaté dans le traitement de l’affaire Balla Gaye».
Ça promet. 


Jeudi 30 Janvier 2014 - 13:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter