Dossier Casamance : l’argent, la plus grosse erreur ?



Dossier Casamance : l’argent, la plus grosse erreur ?
Noah Cissé, médiateur dans la crise et Moussa Cissé du collectif des cadres casamançais n’y vont pas par quatre chemins pour dire que l’argent a été pire chose dans le dossier Casamance car en plus d’entretenir la rébellion en divisant le maquis, il a créé des « entrepreneurs du conflit » du conflit ». Derniers qui étaient selon eux, à l’affût pour capter les billets de banque qui n’arrivaient jamais à destination.
 

Le volet fait partie du fumeux livre du Colonel Ndaw, « Pour l’honneur de la gendarmerie sénégalaise » qui accuse le général Fall de s’être enrichi dans le cadre dudit dossier à coups de 200 millions de F CFA. Interpellé sur la question, Moussa Cissé du collectif des cadres Casamançais ne mâche pas ses mots : L’argent n’y a joué qu’un rôle négatif, peste-t-il. Ce, avant d’asséner : c’est « l’argent qui a entretenu d’une certaine manière la rébellion, c’est l’argent qui a divisé le MDFC (Mouvement des Forces Démocratiques de Casamance)  tant au niveau de l’aile politique que militaire… ». Pour lui, « il n’y avait pas de raison particulière de mettre de l’argent dans la résolution » car tonne-t-il, « cet argent, on l’a dit et redit, n’arrive pas à destination ». Il déplore le fait que « dans cette affaire, on est mis de l’argent en pensant qu’avec des billets de banque, on peut tout résoudre » alors que « la crise va au-delà de l’argent ».
 

Médiateur dans la crise, Noah Cissé d’emboucher la même trompette sur les ondes de la Rfm. Ce, pour marteler à son tour que : « l’argent a joué un rôle particulièrement négatif dans la gestion du conflit. Il a malheureusement généré des entrepreneurs du conflit et en même a contribué de beaucoup à la division au sein du MFDC ». Des entrepreneurs du conflit tant au niveau de la Présidence de la République, au maquis, ainsi qu’au niveau des différents intermédiaires  qui se sont positionnés selon lui, « pour capter cet argent » sans que « certains hommes de troupes n’en voient même pas la couleur 


Lundi 21 Juillet 2014 - 16:14



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter