Dossier Karim Wade: Alioune Ndao et Cie jugés par la Cour suprême ce matin

Jour de vérité dans l’affaire Karim. Alors que la chambre d’accusation de la Cour d’appel de Dakar a mis en délibéré la requête en annulation introduite par les avocats de Wade-fils pour le 21 janvier prochain, la Cour suprême saisie également par le même requérant va statuer pour sa part ce jeudi matin. Ceci, sur les décisions rendues par la Commission d’Instruction (CI) près de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI). Mes Ciré Clédor LY, Demba Ciré Bathily, Seydou Diagne et El Hadji Amadou Sall demeurent persuadés que le placement sous mandat de dépôt de l’ancien ministre d’Etat est sans fondement.



Dossier Karim Wade: Alioune Ndao et Cie jugés par la Cour suprême ce matin
Les avocats de Karim Wade ne désarment pas. Ils veulent extraire le fils du président sortant de la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Rebeuss. A cet effet, la bataille judiciaire se mène aussi bien au niveau de la CREI que la Chambre d’accusation mais également à la Cour suprême. Une cour qui se prononce ce matin sur deux (2) points :


L’inconstitutionnalité de la CREI et le recours portant sur les décisions de CI du juge Cheikh Tidiane Beye et Cie qui avaient de nouveau placé sous mandat de dépôt Karim Wade suite à la découverte de 98 autres milliards par les commissions rogatoires dans des comptes en banque de la Principauté de Monaco. Pour les avocats de Karim Wade qui ont formulé le pourvoi en cassation, les textes veulent notamment sur l’inconstitutionnalité de la CREI que le dossier soit transmis au Conseil constitutionnel. « Il n’y a aucun respect des droits de la défense. Et il s’y ajoute que tous les traités signés par le Sénégal sont piétinés » rage l’un d’eux dans les colonnes du journal « l’as » qui indique que c’est ce jeudi à 10 heures que la Cour suprême devra statuer sur ce recours.
Affaire à suivre. 


Jeudi 16 Janvier 2014 - 09:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter