Dossier LONASE : Baïla Wane crie son innocence et accuse

L’ancien directeur général de la Loterie Nationale Sénégalaise (LONASE), parle des derniers rebondissements dans l’affaire dite de la Panafricaine des jeux puis du placement sous mandat de dépôt de son chauffeur Djiby Kane. Eummuré derrière le silence depuis sa liberté provisoire pour raison médicale, Baïla Wane qui se lave à grande eau, assène ses vérités.



L’ancien directeur général de la Loterie Nationale Sénégalaise (LONASE), parle des derniers rebondissements pour dans l’affaire dite de la Panafricaine des jeux à au placement sous mandat de dépôt de son chauffeur Djiby Kane.  Eummuré derrière le silence depuis sa liberté provisoire pour raison médicales, Baïla Wane assène ses vérités.
L’ancien directeur général de la Loterie Nationale Sénégalaise (LONASE), parle des derniers rebondissements pour dans l’affaire dite de la Panafricaine des jeux à au placement sous mandat de dépôt de son chauffeur Djiby Kane. Eummuré derrière le silence depuis sa liberté provisoire pour raison médicales, Baïla Wane assène ses vérités.
La LONASE s’est désistée dans l’affaire dite de la Panafricaine des jeux, suite, à un règlement à l’amiable entre les deux sociétés. « Je suis au moins formel sur une chose : Monsieur Grenier, Directeur Général de la Panafricaine des jeux ne peut avoir transigé pour la bonne et simple raison qu’il n’a joué aucun rôle dans cette affaire qui n’existe pas. Il n’y a pas eu de détournement de deniers publics et aucun délit n’a été commis, à mes yeux », dit Baïla Wane qui lâche: « C’est comme si on me reprochait d’avoir pincé un bébé dans le ventre de sa maman ».

Selon l'ancien Dg de la LONASE,  « la panafricaine des Jeux a été agréée par Pmu France pour fournir images et informations hippiques permettant de jouer au Pmu Sénégal. Une concession a été sollicitée et obtenu dans les règles de l’art. Ce qui a été confirmé par le juge, au civil, en déboutant la LONASE sur sa demande d’annulation et en la condamnant  aux dépens.  Malgré cela, la LONASE a déposé une plainte contre moi et mes soi-disant complices, au pénal, pour détournement de deniers publics, association de malfaiteurs, faux et usage de faux etc. Je rappelle que l’autorisation de démarrer ces activités a été donnée à la Panafricaine des Jeux par mon successeur, le 21 septembre 2011, alors que je n’étais plus à la tête de la LONASE depuis le 07 janvier 2011… ».

 Baïla Wane, dans les colonnes du journal « Libération », signale qu': « il n’y a pas eu de détournement de deniers publics dans cette affaire, et pour tant j’ai été incarcéré pendant plus de dix (10) mois, traîné dans la boue, ma famille, mes amis désemparés et meurtris pour revenir nous servir qu’il n’y a rien »

Jugeant injuste l’arrestation de son chauffeur, Djiby Kane, l'ancien détenu dénonce. «Un chauffeur courrier  dans son rôle, tout comme le planton courtier a été envoyé retiré des chèques et au retour, remettre à qui de droit l’argent retiré. Je l’atteste et reconnais qu’il n'a rien pris… ». 


Lundi 13 Janvier 2014 - 10:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter