Dossier Tombong Oualy : les non dits d’une affaire

Dakar en compte dix (10). Mais aucun cabinet n’est disponible pour recevoir le volumineux dossier. Son arrestation annoncée par le Procureur de la République, Serigne Bassirou Gueye, depuis mercredi dernier, le suspect n°1 du meurtre de Bassirou Faye a bénéficié d’un retour de parquet hier vendredi. Tombong Oualy attend d’être fixé sur son sort.



On en sait un peu plus sur le pourquoi du retour de parquet de Tambong Oualy, le tristement célèbre policier présumé meurtrier de l’étudiant, Bassirou Faye. Les cabinets d’instructions auraient décliné le « colis ». La raison officielle, c’est qu’ils seraient submergés par quantité d’affaires déférés dans leurs cabinets. Mais il ressort que le dossier est baptisé « affaire gênante ». Pire, une source judiciaire  de confier à Walf fadjri qu’il risque d’en être ainsi ce lundi, date à laquelle Tombong Oualy doit faire face au Procureur de la République.
 

Selon la source, le parquet peinera à trouver un juge d’instruction à qui confier le dossier. Pour l’heure, Tombong Oualy se trouve dans la cave du Palais de Justice de Dakar, attendant ce face-à-face.  Son avocat, Bamba Cissé précise qu’il est dans un « état de choc ». Il n’en revient toujours pas de ce qui se passe. Ce qui reste sûr, c’est qu’il ne sera pas traduit devant un tribunal ou une cour d’assise militaire. Le dossier sera transmis à un juge d’instruction pour complément d’enquête. Ce, aux fins de déterminer la juridiction devant laquelle Tombong Oualy devra être jugé, s’il ne bénéficie pas d’un non lieu. Tel que le réclame sa famille qui dénonce une vaste machination judiciaire pour faire de leur fils, un «coupable idéal ». 

Dié BA

Samedi 18 Octobre 2014 - 11:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter