Doudou Ndir, président Cena : «Certaines choses que l’opposition déplore existent».

Doudou Ndir, président de la Commission électorale nationale autonome (Cena) s’est prononcé sur les soupçons de fraude soulevés par l’opposition. C’était hier lors d’une conférence de presse organisée au foyer des jeunes de Grand Yoff. Selon, lui, elle n’a pas complètement tort.



«Il faut que l’on fasse la part des choses entre la commission d’inscription sur les cartes nationales d’identité et la commission de révision sur les cartes électeurs», a déclaré Doudou Ndir, président de la Commission électorale nationale autonome (Cena), lors de la conférence de presse qu’il a organisé hier à Grand Yoff. Il se prononçait sur les allégations de l’opposition sur des fraudes auxquelles s’adonnent des partisans du pouvoir. Chose qu’il avait déjà fait, selon lui : «Il est vrai que nous n’avons aucune aptitude dans la façon dont fonctionne cette commission, mais nous avons fait savoir notre point de vue par communiqué car, les choses doivent se faire dans des conditions qui mettront tout le monde à l’aise » certaines choses que les opposants déplorent existent bien».

Doudou Ndir a aussi déploré l’attitude de l’opposition qui ne cessent de critiquer alors qu’elle ne s’associe pas au travail de la Cena : «Nous avons trouvé sur place des commissions à pied d’œuvre. Ce que nous avons surtout constaté, c’est le rush de dernière minute. Par exemple à Grand-Yoff, de février à juin, il n’y avait que 286 inscrits alors qu’il y a 300 inscrits en l’espace de d’une semaine du 30 juin au 7 juillet. C’est l’occasion pour moi de déplorer l’attitude des partis politiques qui consiste à critiquer notre façon de faire alors qu’ils ne sont pas présents au niveau des commissions»
 

Ousmane Demba Kane

Vendredi 10 Juillet 2015 - 09:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter