Doudou Wade : « Je suis déçu par les thèmes de campagne, … Un député ne peut pas construire un hôpital »

Le président du groupe parlementaire libéral et démocratique, Doudou Wade se dit très « déçu par les thèmes de campagnes. Ceux qui promettent des choses, ils mentent au peuple sénégalais, car un député ne peut pas construire un hôpital ». Il (Doudou Wade) a affirmé sur les ondes de Rfm qu’il a été joint au téléphone par un gendarme pour savoir son adresse afin de déposer une convocation.



Doudou Wade : « Je suis déçu par les thèmes de campagne, … Un député ne peut pas construire un hôpital »
En ce qui la prochaine Assemblée nationale, pour lui, « la prochaine législature n’exprimera pas la vitalité démocratique ».  Doudou Wade trouve le fondement de sa position sur les thèmes de campagne. « Je suis déçu par les thèmes de campagne, malgré le nombre important de listes en compétition. Ceux qui promettent des choses, ils mentent au peuple sénégalais, car un député ne peut pas construire un hôpital », martèle Doudou Wade.

Et plus loin, il ajoute : « Si on me convoque, c’est parce que je suis le neveu d’Abdoulaye Wade, ancien président de la République ». Chose qu’il (Doudou Wade) déplore. Mais pour lui, « dans ce cas d’autres présidents de commission devront être convoqués ».

Pour l’heure, le gouvernement de Macky Sall, n’a encore pas fait sa déclaration de politique générale devant le parlement, Doudou Wade estime que « l’actuel régime manque de respect au parlement parce qu’on pense qu’il est majorité libérale. Ce qui montre que le régime de Macky Sall est un régime vengeance, d’inquisition ». A cela, Doudou Wade pense que « ce qui est en train d’être fait par le régime actuel mérite une mise en accusation », comme soutenir Me El Hadji Amadou Sall. Il fait allusion à la convocation d’Ameth Fall « Braya » qui bénéficie d’une immunité parlementaire.

C’est le lieu de regretter le mimétisme de la société civile et des organisations de défense des droits de l’homme qui n’étaient motivées que pour faire partir Me Abdoulaye Wade et installer le chaos dans le pays, selon Doudou Wade, président du groupe parlementaire libéral et démocratique.


Lundi 25 Juin 2012 - 09:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter