Dr Maurice Soudieck Dione : «Tant qu’on sera dans une logique de clientéliste, les opérations… »

A l’image de ses prédécesseurs, le chef de l’Etat est obsédé par un second mandat. C’est du moins l’avis de Maurice Soudieck Dione, Docteur en Sciences politiques et enseignant chercheur à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis. Ce dernier considère que Macky Sall use des mêmes méthodes stratagèmes pour parvenir à ses fins. Ce qui est loin d’être acquis.



Dr Maurice Soudieck Dione : «Tant qu’on sera dans une logique de clientéliste, les opérations… »
 «Il y a un problème de fond dans le système politique sénégalais. C’est-à-dire que tant qu’on sera dans une logique clientéliste, les opérations de lutte contre la corruption seront toujours hypothétiques », a déclaré le chercheur qui était l’invité de l’émission «Objection » de la Sud fm.

Selon lui cette situation conduit nos dirigeants à reconduire les mêmes politiques que leurs prédécesseurs : «l’usage des biens publiques selon le bon plaisir et le bon désir de ceux qui dirigent à des fins de redistributions particularistes… fondamentalement, on a l’impression que ce sont les mêmes pratiques qui reviennent parce qu’il y a une sorte d’obsession du second mandat. Et cette obsession du second mandat fait qu’on a peut-être plus confiance aux anciennes pratiques plutôt qu’à des pratiques de rupture», explique-t-il.

Déplorant cet état de fait, le spécialiste en politique est d’avis qu’il ne peut pas être bénéfique au pays : «Lorsqu’on est dans une logique clientéliste, le Président est l’otage des lobbies et des appareils partisans ; et donc de la fonctionnalité clientéliste »

Et les mêmes causes produisant les mêmes effets, le Dr Dione soutient que cette situation est loin d’avantager le chef de l’Etat, Macky Sall.

Ousmane Demba Kane

Dimanche 10 Juillet 2016 - 14:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter