Dr. Pierrette Herzberger-Fofana, lauréate du Prix de la Femme Africaine 2014



Dr. Pierrette Herzberger-Fofana, lauréate du  Prix de la Femme Africaine 2014
Le 27 septembre 2014, l’Association du  Réseau Germano-Africain » (African German Network Association) AGNA a décerné  le Prix de la Femme Africaine « Nana Yaa Asantewaa » au Docteur Pierrette Herzberger-Fofana, pour son engagement social et politique : « For her  immense contribution in the African German relations through her work in the area of «Civic Engagement». (Pour l’immense contribution que vous avez apportée aux relations germano-africaines grâce à votre engagement auprès des populations.) Cette  3e édition de la remise du Prix «Nana Yaa Asantewa » a eu lieu à Hambourg. En mai 2014, le magazine de la Diaspora africaine en Allemagne, «African Heritage» a placé le Dr. Pierrette Herzberger-Fofana en 8ème position parmi les 100 Africains les plus influents d’Allemagne.
 
Qui est Nana Yaa Asantewaa ? (1863; 1923)
Nana Yaa Asantewaa est une figure historique du Ghana qui, en 1920, a combattu la domination coloniale britannique. Elle a exhorté ses compatriotes à reconquérir la «Chaise d’or», symbole de la royauté des Ashanti, l’un des groupes ethniques du Ghana. Nana Yaa  Asantewaa n’a pas hésité à former une armée composée de femmes pour combattre les Anglais et défendre ainsi son pays. Elle a déclaré ce qui suit: « If you, the men of Asante, will not go forward, then we will. We, the women, will. I shall call upon my fellow women. We will fight! We willl fight the white men. We will fight till the last of us falls in the battlefields”. (Si vous, les hommes, des Ashanti, ne voulez pas y aller, eh bien nous, les femmes, nous allons y aller. Je vais faire appel à mes consœurs. Nous combattrons ! Nous combattrons l’homme blanc. Nous combattrons jusqu’à ce que la dernière d’entre nous tombe au champ de bataille.)
 
D’ailleurs, cette guerre contre l’occupation anglaise porte son nom «Ya Asantewaa War.» Les Anglais l’ont finalement déportée aux Seychelles où elle est décédée vingt ans plus tard. Au Ghana, Nana Yaa Asantewaa est considérée comme une héroïne: de nombreuses écoles portent son nom et un musée lui a été consacré à Accra. Dans les années 1980, son visage figurait sur les billets de banque de  20 Cedi. L’ancien chef d’Etat du Ghana J.J.Rawling a baptisé sa fille Nana Yaa Asantewaa. Il en est de même de l’ex- maire de Washington DC. Selon un sondage de la BBC réalisé au début de ce  siècle, elle fait partie des 100 femmes qui ont contribué á l’émancipation des femmes Africaines dans le monde. Elle vient en 20e position.
 
Le Prix de la Femme Africaine
 
Depuis trois ans, AGNA célèbre les femmes engagées d’origine africaine qui œuvrent dans l’esprit de Nana Yaa Asantewaa. Ce sont des femmes actives qui, par leur comportement donnent une image positive du continent africain en terre germanique. AGNA honore une sœur, une battante qui a mené de front deux campagnes électorales, cette année, dont l’une a été couronnée de succès. En fait, elle a été réélue conseillère municipale pour la troisième fois, lors des élections municipales de la Bavière pour la période législative de 2014-2020. Elle était la candidate de son parti «Bündnis 90/Die Grünen» pour le poste de député au Parlement européen. Cette année, le Prix «Nana Yaa Asantewa» a été remis par l’ambassadrice du Ghana en Allemagne, Son Excellence Mme Akua Sena Dansua. Dans son allocution, l’ambassadrice a parlé des difficultés que connaissent les femmes Africaines en Allemagne et elle a remercié la lauréate de :
 
«servir de modèle à suivre pour la jeune génération, d’être une femme engagée qui donne espoir à toutes nos filles qui vivent ici, afin qu’elles sachent qu’il leur est possible d’atteindre les plus hautes sphères de la société du pays-hôte grâce au travail et à la persévérance».  Le Dr. Pierrette Herzberger-Fofana est la première femme Africaine qui a brigué un poste politique en Allemagne. Elle fut respectivement candidate au poste de maire de la ville d’Erlangen, en1996, et, candidate au  Parlement européen pour le parti des «Verts» Bündnis 90/Die Grünen, en 2014.  Depuis dix ans, elle siège au conseil de sa ville en tant que conseillère municipale. Elle est le porte-parole de son parti, «Grüne Liste» pour les commissions suivantes : Affaires sociales et Santé, Formation, Enseignement et Jeunesse, Migration, Intégration, Réfugiés et Femmes.
 
A titre de consultante internationale, elle est chargée du programme allemand pour la formation des futures conseillères municipales et des députés-femmes en Tunisie qui a pour nom « La démocratie a besoin de femmes».
 
Parcours scientifique
Le Dr. Herzberger-Fofana publie, en allemand et en français, de nombreux articles sur le genre, en particulier sur la violence contre les femmes, la culture/littérature  et la diaspora.  Ancienne élève de Lettres supérieures en France (Hypokhâgne), elle est titulaire de 2 Maîtrises : l’une de la Sorbonne-Paris, en sociologie allemande, et l’autre, de l’université de Trèves (Trier-Allemagne), en sociolinguistique/littérature. En outre, elle possède un diplôme d’Etat pour l’enseignement (Staatsexamen) décerné par l’université de Trèves, un Certificat en sciences politiques et un Doctorat de l’université Erlangen-Nuremberg. A titre de Professeure de Lettres et chercheure, elle a enseigné dans les universités de Trèves et Bayreuth, les universités techniques de Nuremberg et Munich, l’université d’Erlangen-Nuremberg et dans divers lycées, en Allemagne. 
 
Engagement social
Le Dr. Pierrette Herzberger-Fofana milite au sein de diverses associations de la Diaspora Africaine. Elle est présidente ou membre de plusieurs comités scientifiques et/ou associations internationales.  Entre autres, elle est :
•             Présidente et membre fondatrice de «FORWARD-Germany » (Foundation for Women’s Health, Research and Development), une fondation qui œuvre en Allemagne dans la lutte contre la violence, les mariages forcés et les  mutilations génitales infligées aux femmes.
FORWARD-Germany apporte un soutien concret aux femmes excisées qui souhaitent se faire défibuler ou opérer afin de recouvrer l’intégrité de leurs organes génitaux et les fonctions de leurs clitoris.
•             Membre du comité exécutif du «Migrantinnen-Netzwerk-Bayern» (Réseau des Femmes Migrantes de la Bavière) et membre du conseil d’administration de «DaMigra. Dachverband der Migratinnenorganisation Deutschlands » (la Fédération des Organisations des Femmes Migrantes en Allemagne) qui est partenaire du gouvernement allemand pour les questions d’intégration et soutenu par le ministère allemand de la Famille et le ministère de l’Intérieur. Dr. Herzberger-Fofana est membre d’honneur du comité en faveur de la création d’un monument à Berlin, à la mémoire des victimes africaines de l’esclavage, du colonialisme, du nazisme et des déportés Africains, Métis Allemands, Africains-Américains et Antillais dans les camps de concentration allemands.
 
•             Membre du comité exécutif «Zentral-Rat» Dachverband afrikanischer Vereine und Initiativen (Fédération des associations africaines d’Allemagne qui regroupe une centaine d’associations)
•             Membre d’Euronet (Bruxelles) une ONG qui milite contre les Mutilations Génitales féminines et les mariages forcés.
•             Membre du cercle «Christlich-Islamischer Freundeskreis » (Amicale du dialogue islamo-chrétien à Erlangen, Allemagne).
•             Membre fondatrice du groupe de travail «Schule ohne Rassismus. Schule mit courage» Erlangen. Allemagne (Ecole sans racisme, école avec courage).
 
Engagement auprès de la jeunesse en Allemagne
Sur son initiative, le  20 mars 2013, le lycée Ohm d’Erlangen, où elle enseigne, s’est vu décerner le titre «d’Ecole sans racisme. Ecole avec courage». Dr. Herzberger-Fofana avait choisi comme parrain de ce projet, Gerald Asamoah l’ancien joueur de football de la « Mannschaft », l’équipe nationale allemande. Dans les 33 classes du lycée Ohm d’Erlangen, elle  a fait élire deux élèves « Anti-Diskriminierungsbeauftragte » qui font fonction d’arbitre lorsque des problèmes de discrimination ou de mobbing se posent au niveau de leur classe. Cela a eu un effet positif dans toutes les classes.  Co-Initiatrice de la « Semaine Internationale contre le Racisme», elle a fait établir cette manifestation dans le calendrier de la ville et elle est désormais financée par le budget municipal. Elle a également introduit au sein de la métropole régionale Erlangen-Nuremberg «Le Mois de l’Histoire des Noirs » célébré en février dans le monde. Sa brochure « Unsere Stadt Erlangen » résume l’ensemble de ses œuvres aussi bien dans le domaine politique que social
 
 
Chaque année, au mois de mars, le Dr. Herzberger-Fofana consacre une journée où diverses manifestations ont lieu au lycée  dans le cadre de la Semaine contre le Racisme. En 2012, Gert Schramm, unique métis Allemand déporté au camp de concentration de Buchenwald, était l’invité d’honneur de cette manifestation. Lors du décès de Nelson Mandela, avec les lycéens d’Erlangen, ses élèves, elle a spontanément organisé une cérémonie commémorative très impressionnante. A cette occasion, les élèves issus de diverses confessions et de la diversité culturelle ont prié ensemble. C’était la première fois que dans cette école allemande des élèves catholiques, protestants, musulmans, juifs et bouddhistes participaient à une telle cérémonie et priaient ensemble. La brochure de cette cérémonie est actuellement sous presse.
 
Elle a également organisé une cérémonie au cours de laquelle les conseillers municipaux, les professeurs, les jeunes  et les citoyens de la ville ont pu signer un cahier de condoléances.  Chaque année, depuis 2010, Dr.Herzberger-Fofana célèbre le 18 juillet «Mandela’s Day» .A cette occasion, avec ses élèves, elle  rend visite à l’asile des personnes âgées situé près du lycée Ohm à Erlangen. Les personnes du 3eme âge qui vivent dans cette maison de retraite « Diakonie-Ohm», se sentent souvent seules. Elles sont heureuses de recevoir des visites de jeunes qui coupent la monotonie de leurs journées. Jusqu’en 2012, le lycée apportait un appui financier au centre de formation de Pikine Guinaw–Rail (Sénégal) qui portait son nom. De nombreux handicapés ont ainsi pu bénéficier de béquilles et de chaises roulantes. Ce centre qui était situé dans une grande banlieue de Dakar a malheureusement été détruit au profit de la nouvelle autoroute qui a été construite.
 
 
Par ailleurs, grâce au système de parrainage institué par le Dr. Herzberger-Fofana, des familles allemandes prennent en charge la scolarité d’élèves Sénégalais dans la région de Thiès, Sénégal.  Son engagement s’étend au-delà des jeunes.  Il touche également les femmes de tous les milieux et de toutes les origines. Ses nombreuses conférences portent sur la littérature francophone et sur les  violences faites aux femmes. La dernière en date, intitulée « La traite des Femmes de l’Europe de l’Est en Allemagne. Trafic humain ou prostitution forcée?» évoque un sujet brulant d’actualité.
 
Un combat contre les mutilations génitales féminines en Allemagne
La lutte contre les mutilations génitales féminines est l’un des points forts de son engagement, comme en attestent les nombreux articles qu’elle a publiés en français ou en allemand sur ce sujet. Lors de la journée européenne de l’enfant, le 20 septembre 2014, le Dr. Pierrette Herzberger-Fofana était la marraine de la cérémonie de rites alternatifs aux Mutilations Génitales Féminines  pour les filles africaines nées dans la région de Francfort. Une élève a joué le rôle du «Bondo-Devil ou Bondo spirit » comme cela se passe en Sierra–Leone. Le Bondo-Devil  (cf. Photo) est le personnage mythique qui accompagne les futures excisées lors de la cérémonie. Il est déguisé un peu comme le kankourang l’est au Sénégal et inspire peur et respect aux fillettes qui vont être excisées.
 
«Le bondo devil» a adapté ses conseils à la situation particulière des filles en Europe. Elle leur a recommandé de bien travailler à l’école et de respecter leurs parents. Tous les enfants présents ont reçu un cadeau. Cette cérémonie a trouvé l’aval des parents qui ont compris que l’on peut transmettre l’héritage culturel aux enfants de la Diaspora sans pour autant violer leur intégrité physique ou les menacer de les envoyer au pays pour être excisées. Les invités présents ont apprécié cette cérémonie et il est probable qu’elle fera des émules parmi les autres communautés africaines en Allemagne. Cette cérémonie était organisée par la Diaspora de la Sierra-Leone vivant à Francfort.
 
Distinctions honorifiques et publications
L’engagement du Dr. Herzberger-Fofana va au-delà des frontières européennes. Ainsi :
•             Le 26 avril 2014, le Comité Inter-Africain de Lutte contre les Pratiques Traditionnelles Affectant la Santé de la Femme et de la Fille (IAC/CI-AF : Inter-African Committee/Comité Inter-Africain (Siège Addis-Abeba, Ethiopie) a salué son engagement et lui a décerné le Certificate of High Appreciation»
« For your unreserved contribution to the achievement of IAC Goals and Objectives towards the improvement of the life of Women and Children in Africa and in the World”
  (Pour votre contribution indéfectible à la réalisation des buts et objectifs du CI-AF touchant l’amélioration de la vie des femmes et enfants en Afrique et dans le monde).
 
 
•             En 2010, son ouvrage intitulé  «Berlin 125 Jahre danach.  Eine fast vergessene deutsch-afrikanische Geschichte »   (Berlin 125  ans après - une histoire germano-africaine presqu’oubliée), qui traite de la colonisation allemande en Afrique, a été nominé lors du Festival des Cultures à Salzbourg, en Autriche.
 
•             En  2009, la Ministre Fédérale Allemande de la Famille, Dr. Ursula Von der Leyen, actuellement ministre de la Défense, lui avait octroyé le prix des conseillères municipales allemandes pour son engagement politique, le «Prix Helene Weber ».
Mme Herzberger-Fofana est  la première femme d’origine  étrangère en Allemagne à qui ce prix a été décerné.
 
•             En 2003,  le gouvernement du Sénégal lui avait décerné le « Grand Prix du Président de la République pour la Recherche Scientifique » pour sa thèse intitulée « Littérature Féminine Francophone d’Afrique noire. Suivi d’un Dictionnaire des Romancières»  (Paris: L´Harmattan 2000, 570 pages).  Jusqu’à présent, elle est la seule femme récipiendaire de ce prix.
 
•             En 2000, son engagement auprès des populations de l’Ile de Gorée (Sénégal) lui a valu le titre de «Pèlerin de Gorée » octroyé par le maire de cette commune. Elle a publié un ouvrage intitulé «La tragédie humaine de l’Ile de Gorée»  et elle participe au maintien du bien-être des insulaires de Gorée par des dons en médicaments.
 
•               En 1998, le gouvernement du Sénégal l’a décoré du titre de « Chevalier de l’Ordre du Mérite National.» 
 
•             Le Dr. Herzberger-Fofana est spécialiste des questions de genre, littérature et culture francophone, germano-africaine, histoire de la diaspora africaine dans les pays nordiques d’Europe et d’Allemagne. Elle a enseigné les littératures francophones dans les universités  de Trèves,  Bayreuth, université des sciences appliquées de Munich et de Nuremberg et université Erlangen-Nuremberg ainsi que dans divers lycées allemands.
 
La Diaspora africaine d’Allemagne et ses amis se réjouissent du choix judicieux du jury d’AGNA.  Pierrette Herzberger-Fofana a  contribué à développer l’esprit de tolérance chez les lycéens Allemands et à en faire des citoyens du monde, libérés des démons du racisme. Cette future élite allemande aura profité d’un enseignement de qualité où les cultures et littératures africaines et la francophonie avaient une place de choix. Les mères de famille ont apprécié  son soutien dans le domaine scolaire et l’engagement avec lequel elle accomplit sa tâche. Les femmes immigrées trouvent en elle une oreille attentive à leurs problèmes et désireuse de les aider  à trouver des solutions. Son engagement va au-delà des simples déclarations politiques pour  se concrétiser en projets et réalisations de toutes sortes dont bénéficient les migrantes en Allemagne.


Vendredi 7 Novembre 2014 - 16:53



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter