Drame à Pikine : abandonné par sa femme, l’émigré se sectionne le sexe et se tue par pendaison

La goutte d’eau de trop qui a fait déborder le vase, c’est quand sa femme lui a demandé le divorce alors qu’Amadou Tidiane Niane n’a pas encore fini de ruminer la désillusion son émigration ratée, car rapatrié sans un sou. Gagné par le désespoir, il a s’est d’abord fait violence avant en se sectionnant sa partie intime. Mais pour mettre un terme à sa vie de misère Amadou Tidiane Niane âgé de 52 ans se donne la mort par pendaison dans sa chambre dans la nuit du dimanche.



Drame à Pikine : abandonné par sa femme, l’émigré se sectionne le sexe et se tue par pendaison
C’est une prémonition pourtant qu’avait fait Amadou  Tidiane Niane, car la victime n’a cessez de menacer qu’il va mettre un terme à sa vie si sa femme ne revient pas entre ses bras pour couver ses enfants. Une femme qui lui a tourné le dos. « Mardi je ne serai plus en vie ». Des avertissements qu’il a mis en exécution malheureusement dimanche dernier

Candidat malheureux à l’émigration Niane, car rapatrié au Sénégal sans un sou. Un retour vécu comme un échec. Et n’ayant pas réussi à cette aventure, Amadou T. Niane devient invivable et dépressif car ne trouvant plus les revenus pour assurer la dépense quotidienne. Survient alors le temps des déboires avec l’implosion de son couple.

Mais en dépit de cette situation, la victime n’a jamais perdu espoir de remonter la pente de voir sa vie de couple se stabiliser. Et la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, c’est quand il entendu le remariage de son ex-femme, une nouvelle qu’il ne pouvait supporter.

Armé de couteau, Niane se sectionne le sexe, une tentative qui n’a pas aboutie car secourues par les membres de sa famille. Evacué à l’hôpital et sauvé par les soins Niane n’en démord pas de ses velléités de mettre fin à sa vie. Tiré d’affaire Niane âgé de 52ans, lance un avertissement à ses parents de toute façon « mardi je ne serai plus en vie ». Et, c’est dans la nuit du dimanche qu’il passe à l’acte en se donnant la mort par pendaison dans sa chambre, informe le quotidien dakarois Observateur.
 
Informée la police est venue procéder à l’autopsie, avant de remettre  le corps de la victime à sa famille pour les besoins de l’inhumation.              

Khadim FALL

Jeudi 19 Mai 2016 - 09:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter