Drame de Demba Diop - Le chef de l'Etat promet des sanctions sur Twitter : Les internautes laissent éclater leur colère

Le président de la République Macky Sall a affiché son désarroi sur son compte Twitter après les malheureux événements qui se sont déroulés samedi au Stade Demba Diop et a promis des sanctions contres les coupables. Les internautes sénégalais lui ont répondu par la colère et le ras-le-bol.



Ce qui était parti pour être une fête du football professionnel samedi lors de la finale de la Coupe de la Ligue, s'est transformé en un drame sans précédent au stade Demba Diop. Les supporters de l'USO ont sauvagement acculé ceux du Stade de Mbour avec des pierres jusqu'à ce que ceux-ci provoquent l'affaissement d'un pan du mur du stade. Le bilan provisoire est pour l'instant de 8 morts et 88 blessés. Sur les réseaux sociaux, les Sénégalais ont montré leur indignation et leur colère. Les autorités et les supporters de l'Union sportive de Ouakam, qui sont coutumiers des faits, sont désignés coupables. Le chef de l'Etat, Macky Sall a lui aussi marqué son indignation sur Twitter et promis des sanctions contre les responsables : Mais les Twittos n'ont pas caché leur colère au président de la République. Si certains le désignent lui et son gouvernement comme les responsables, d'autres soulignent également l'indiscipline des Sénégalais et le manque d'inspiration des policiers "qui aggravent les choses avec les tirs de gaz lacrymogène". "Ben Talla" taxe Macky de "médecin après la mort" et prédit même une autre catastrophe qui sera née du laxisme des autorités : "Demba Dia" tire sur tout le monde, la police, les autorités et les supporters : Le ministre des Sports Matar Ba est également visé par les critiques. Certains internautes exigent sa démission, d'autres demandent tout simplement au président de la République de le limoger avec le ministre de l'Intérieur : Beaucoup d'internautes ont également décrié l'impunité et l'absence de sanctions au Sénégal. Ils ont déploré le laxisme des autorités qui laissent toujours faire les citoyens, promettent ensuite des sanctions pour tout oublier au fil du temps : Le drame s'est produit, c'est un fait. Les populations réclament des sanctions, de très lourdes sanctions même, c'est aussi un fait. Le président de la République a promis des sanctions contre les responsables, c'est également un fait. Mais est-ce que ce drame va pousser le peuple à changer de comportement ? Les sanctions promises par les autorités seront-elles à la hauteur de la catastrophe ? Là résident les grandes interrogations...

AYOBA FAYE

Dimanche 16 Juillet 2017 - 11:28




1.Posté par mayday le 17/07/2017 00:02
Au moment où les dirigeants africains offrent à leur jeunesse des sillicon walley, Macky offrent à sa mienne un MUSCULODROME où le matériau le plus basique est le muscle. Ses fréquentes références à la lutte a fini à inculqué un mental de mbeur à la jeunesse sénégalaise , c'est là l'origine de la violence.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter