Drame du Nouvel An à Abidjan: l'identification des corps se poursuit

Les autorités ivoiriennes parlent désormais de 62 morts et 48 blessés suite à la bousculade de la nuit du 31 décembre à Abidjan. C'est ce qu'assure ce mercredi soir 2 janvier le Premier ministre, Daniel Kablan Duncan. Pour faire face aux questions des familles de victimes, une cellule de crise a été mise en place aujourd'hui.



Drame du Nouvel An à Abidjan: l'identification des corps se poursuit

Ce mercredi soir, l'Office national de la protection civile (ONPC), qui est en charge de la cellule de crise, a communiqué la liste officielle des personnes mortes suite à cette gigantesque bousculade. Mais une dizaine n'ont pas encore été identifiées car elles n'avaient pas leurs papiers d'identité sur elles au moment de l'accident.

Les corps sont exposés à la morgue du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Treichville où les familles se rendent depuis mardi pour tenter de retrouver leurs proches disparus la nuit du drame. Des psychologues ont été mandatés pour les accompagner dans ce lourd processus.

La cellule de crise l'a bien précisé ce mercredi soir : cette liste des victimes décédées n'est que provisoire, 16 personnes sont encore à l'hôpital, dont 7 enfants de moins de 15 ans dans un état grave. Deux sont même dans le coma.

Ce sont d'ailleurs les enfants et les femmes qui ont le plus été touchés selon les données récoltées par la protection civile. Aucune information n'a été donnée sur les causes de la mort de ces personnes. La police judiciaire attend les résultats des autopsies, et devrait diffuser les conclusions de son enquête dans les 72 heures. C'est en tout cas ce qu'a affirmé aujourd'hui Daniel Kablan Duncan, le Premier ministre ivoirien.

(Deux numéros de téléphone pour joindre la cellule de crise : le 22 47 87 11 et le 22 47 87 09)

Source : Rfi.fr
 


Dépêche

Jeudi 3 Janvier 2013 - 09:47


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter