Drame du stade Demba Diop : Santi Agne propose la délocalisation des grandes manifestations

Le maire des Sicap-Liberté estime que le stade Demba Diop où dix (10) personnes ont trouvé la mort après le drame survenu samedi dernier, ne peut plus abriter certaines compétitions de niveau national. D’où la nécessité, selon lui, de délocaliser les compétitions drainant des foules importantes au stade Léopold Sédar Senghor.



Drame du stade Demba Diop : Santi Agne propose la délocalisation des grandes manifestations
L’édile des Sicap-Liberté est monté au créneau 72 heures après le drame ce, pour sonner la mobilisation. «Tout le monde doit se mobiliser pour dire plus jamais ça », dit-il en assurant que sa mairie n’a « aucune compétence ni dans la gestion, ni dans l’autorisation de l’occupation (du stade Demba Diop».

Proposant la « (délocalisation de) certaines grandes compétitions », il préconise de « les tenir par exemple au stade Léopold Sédar Senghor. « Organiser certaines manifestations dans ce stade qui pourrait devenir communal où la gestion serait concertée avec l’Etat et même avec des partenaires privés. On ne peut plus continuer, me semble-t-il, à abriter des compétitions de niveau national, drainant des foules importantes dans une agglomération comme la Sicap », déclare-t-il.

« Quand un pan d’une tribune s’effondre sur une poussée de spectateurs, c’est qu’il y a forcément problème. Les autorités compétentes doivent mener des enquêtes », avance l’édile tout en se réjouissant que « le Procureur de la République se soit saisi du dossier aussi promptement ».

« Il faut qu’on aille jusqu’au bout. Si c’est l’état de défectuosité des tribunes, situer les responsabilités et comme l’a dit le président de la République prendre les sanctions qui s’imposent », dit-il.
 


Mardi 18 Juillet 2017 - 22:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter