Drogues : augmentation de la consommation d’héroïne et de cocaïne en Afrique

Le continent africain demeure "l'une des principales zones de transit" du trafic de drogues l'échelle mondiale, et sa classe moyenne en expansion est un nouveau débouché pour les trafiquants, selon le rapport annuel de l'Organisation internationale de contrôle des stupéfiants (OICS), publié le 2 mars.



Drogues : augmentation de la consommation d’héroïne et de cocaïne en Afrique
Augmentation de la consommation en Afrique de l’Ouest
« Les trafiquants en quête de nouveaux marchés illicites où écouler la cocaïne et l’héroïne ciblent la classe moyenne qui se développe dans certains pays africains », indique le rapport de l’Organisation internationale de contrôle des stupéfiants (OICS), publié le 2 mars.
 
En règle générale, l’organisation fait ainsi état « d'une augmentation de l’usage illicite de drogues en Afrique de l’Ouest », à cause de l’intensification du trafic dans la sous-région. Un phénomène qui s’étend au reste du continent et s’applique aussi au trafic d’héroïne. Au Kenya où les autorités ont saisi 387 kilos d’héroïne en 2014, du fait qu’elle transite par le pays, l’héroïne est « devenue l’une des drogues les plus consommées dans le pays, après le cannabis ».

Source:Jeune afrique
 

Aminata Diouf(stagiaire)

Vendredi 4 Mars 2016 - 11:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter