Du nouveau dans l’affaire Karim : la nébuleuse du transport des passagers à l’aéroport Léopold Sédar Senghor



Lesdites sociétés sont au cœur du procès de Wade-fils ouvert depuis le 31 juillet au Palais de Justice de Dakar. Suites à la découverte d’ « une grosse nébuleuse » sur ABS (Aéroport Bus Service) par la Section de Recherches (SR) de la gendarmerie de Colobane, les Juges de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI) ont ordonné la fouille de la société dont Alioune Samba Diassé, présumé complice de Karim Wade dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis, est le propriétaire sur le papier.
 

Après AHS cette semaine, ABS au cœur du procès du siècle. Sur le papier Alioune Samba Diassé en est le propriétaire mais selon les enquêteurs, il est apparu dans le cadre de l’audition que ce dernier ne maîtrisait pas la manière dont la société a été créée parc qu’ayant varié dans ses déclarations. Selon ce dernier, il résulte que c’est Bibo Bourgi, témoin clé du procès, qui contrôlerait ABS Corporate établie aux Iles Vierges Britanniques.  Dans tous cas, le rapport de la SR de la gendarmerie de Colobane a soulevé une grosse nébuleuse, livre « libération ». Ledit rapport d’enquête qui remonte aux vrais actionnaires, indique qu’ABS a été créé sur le papier par Alioune Samba Diassé, Fatou Babou et Véronique Lélie Manga. Mais, fait bizarre, « Fatou Babou se trouve être une employée de Bibo Bourgi et Véronique, la domestique de la maman de Pape Mamadou Pouye ».
 

Pis, ces dernières ayant été entendues, Fatou Babou et Véronique Manga qui est pour sa part, illettrée, ont affirmé que c’est Alioune Sambé Diassé leur remettait les documents qu’elles signaient  sans en prendre connaissance.  De ladite société créée en 2012, il ressort selon toujours le rapport d’enquête qu’au moment du lancement de l’appel d’offres effectué par l’administrateur délégué des Activités Aéroportuaires Nationales du Sénégal (AANS), que les bus de marque Cobus dédiés exclusivement au transport des passagers dans les aéroports étaient déjà entreposés au Port Autonome de Dakar (PAD). 


Vendredi 12 Septembre 2014 - 13:33



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter