Du nouveau dans l’affaire du détenu abattu à Kédougou



Du nouveau dans l’affaire du détenu abattu à Kédougou

Ça chauffe à Kédougou où le drame est survenu samedi dernier. Arbitrant un match, Mamadou Diallo, détenu en fuite, a été abattu d’une balle par un garde pénitentiaire. Eh bien, trois (3) jours après les faits, la dépouille mortelle a été mise à la disposition de la famille qui refuse de récupérer le corps.
 
Ce, sans qu’une autopsie ne soit faite. De ce fait, la famille exige un certificat de genre de mort établissant les causes du décès. Selon les proches de Mamadou Diallo, procéder à l’inhumation sans certificat de genre mort, équivaudrait à plomber l’enquête. Toutefois, le garde pénitentiaire est toujours en garde-à-vue à la gendarmerie de Kédougou. Selon sa version, le détenu aurait refusé de coopéré. 


Mardi 30 Septembre 2014 - 11:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter