Du nouveau dans la mort de Charles Paul Alphonse Ndour à Tanger : 15 Sénégalais condamnés



Une sénégalaise figure parmi les coupables. Ils étaient neuf (9) au total mais l’un a été relaxé. Ils sont accusés de s’être opposés au transfert de la victime à l’hôpital. 40 autres subsahariens dont dix (10) Sénégalais ont été aussi condamnés à un mois de prison avec sursis. Pour la justice marocaine, ils auraient attaqué des forces de l’ordre au cours d’une marche organisée samedi après-midi au lendemain donc du meurtre.

 
Ces personnes risquent l’expulsion dans les prochaines heures, selon le correspondant de la Rfm qui précise que les autorités sénégalaises négocient pour l’éviter. Les trois Marocains interpellés, sont toujours entre les mains de la justice et attendent leur jugement. Ce matin, une cinquantaine de subsahariens dont cinq (5) Sénégalais ont manifesté  devant l’Ambassade du Sénégal à Rabat pour dénoncer les événements de Tanger. Ce, au moment où dit-on :


« Contrairement à la rumeur, le jeune Charles (26 ans) n’a pas été égorgé ». Selon un témoin oculaire des faits: «Ses bourreaux l’ont trouvé seul dans un appartement qu’il fréquentait avec une amie alors que ses autres camarades avaient pris la fuite, il a reçu un coup de couteau qui a atteint la carotide. Il est retourné dans le salon tout couvert de sang. Et ses amis, au lieu d’appeler les secours, ont préféré le garder dans la maison avant d’exposer son corps dans la rue. Il succombera plus tard à cause d’une forte hémorragie. Le corps de la victime a subi une autopsie. Il devrait être incessamment rapatrié au Sénégal ». 


Mardi 2 Septembre 2014 - 20:33



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter