Du pétrole au large du Sénégal, annonce Cairn Energy

C'est une première dans ce pays pour l'entreprise pétrolière britannique et ses partenaires l'américain ConocoPhillips, l'australien FAR et la société pétrolière nationale du Sénégal Petrosen.



Dans un communiqué publié ce mardi 07 octobre, l'entreprise pétrolière britannique Cairn Energy a annoncé la découverte de pétrole à 1 427 mètres de profondeur sur le puits FAN-1, situé sur le bloc Sangomar profond ("Sangomar deep") à 100 kilomètres des côtes sénégalaises. Les premières estimations des réserves de ce puits vont de 250 millions de barils de pétrole (avec une probabilité de 90 %) à 2,5 milliards de barils (avec une probabilité de 10 %), indique la même source.


"La découverte de pétrole dans FAN-1 est un événement important pour le Sénégal et notre co-entreprise", s'est réjouit Simon Thomson, PDG de Cairn Energy, dont l'entreprise exploite trois blocs d'exploration pétrolière au Sénégal (Sangomar profond, Sangomar et Rufisque), dont il détient 40 % aux côtés de l'américain ConocoPhilips (35 %), de l'australien FAR (15 %) et de la compagnie nationale pétrolière sénégalaise Petrosen (10 %).
Phases suivantes.  Dans son communiqué, Cairn Energy rappelle qu'elle ne compte pas pour l'instant procéder à la phase de test du puits pétrolier. Le groupe britannique annonce toutefois que des travaux d'évaluation supplémentaires seront conduits, à partir des données sismiques récoltées afin de "calibrer le puits" et déterminer l'étendue de la découverte.

 
Avancée substantielle
Quoi qu'il en soit, explique le patron de Cairn Energy, cette découverte est une avancée "substantielle", en raison du potentiel du puits FAN-1, mais aussi parce qu'elle permet de "mettre sensiblement à niveau" l'évaluation des réserves du bloc "Sangomar Profond". Le groupe britannique entend d'ailleurs poursuivre, par la suite, l'exploration du puits SEN-1 sur le même bloc pétrolier, mais à une profondeur de 1 100 mètres.

 
"Cairn a hâte de travailler avec le gouvernement du Sénégal et [ses] partenaires pour réaliser pleinement le potentiel" de ces champs d'exploration qui couvrent un superficie totale de 7 490 kilomètres carrés au large du Sénégal, indique le communiqué du groupe britannique. Cairn, qui opère au Sénégal à travers sa succursale Capricorn Senegal Limited, détient également des intérêts en offshore au Maroc et en Mauritanie.
Avec Jeune Afrique 


Mardi 7 Octobre 2014 - 19:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter