Du silence, Karim passe à la rébellion: Traduit en justice, il refuse de signer l’avis de notification, la CI actionne le chef de Rebeuss



Du silence, Karim passe à la rébellion: Traduit en justice, il refuse de signer l’avis de notification, la CI actionne le chef de Rebeuss

Envoyé devant la Cour de Répression de l’Enrichissement illicite (CREI) par la commission d’Instruction (CI), l’ancien ministre d’Etat se rebelle. Il refuse de décharger l’avis de notification du jugement délivré par la CI de la CREI. Une notification écrite de son refus a été même envoyée au juge Cheikh Tidiane Beye par le chef de la Cour de la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Rebeuss à qui le juge Cheikh Tidiane Beye ne manque pas de demander à ce dernier de notifier le refus par écrit. Ce, avant d’actionner le chef de la prison de Rebeuss.


C’est sur ces entrefaites que ce dernier, chef de la prison de Rebeuss a notifié à son tour sur demande de la CI ledit document à Karim qui lui oppose là aussi un refus catégorique. Ainsi, une notification écrite a été envoyée à la commission par le chef de la prison. Auparavant souligne « l’observateur », le greffier en chef de la CREI, Meïssa BA avait fait le tour des cabinets des avocats de Karim à savoir Mes Demba Ciré Bathily, Ciré Clédor LY, Seydou Diagne, El Hadji Amadou Sall pour y déposer l’avis de notification de jugement. Fumeux procès en vue en juin. 




Vendredi 18 Avril 2014 - 14:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter