EPT de Thiès : Les travailleurs continuent de rejeter le projet de militarisation en décrétant 24 heures de grève

Le personnel de l’Ecole polytechnique de Thiès continue de rejeter le projet de loi portant militarisation de leur illustre institution. Les travailleurs sont montés au créneau pour exiger encore que l’Ept reste un établissement d’enseignement supérieur. Non sans déverser leur courroux sur le ministre des Mines Aly Ngouille Ndiaye qui a annoncé que si ça ne tenait qu’à lui le projet de militarisation de l’EPT serait signé depuis.



EPT de Thiès : Les travailleurs continuent de rejeter le projet de militarisation en décrétant 24 heures de grève
Le personnel de l'Ecole polytechnique de Thiès est très remonté contre le ministre des Mines et ancien de cette illustre école, qui selon les travailleurs de l’Ecole Polytechnique de Thiès (EPT) aurait annoncé son soutien aux autorités étatiques qui veulent militariser l'école.

Et, pour montrer toute leur désapprobation contre de telles déclarations qui ravivent les tensions le personnel a décrété 24 heures de grève ce à compter de ce lundi en guise de  protestation contre le projet de militarisation qui a été agité par le ministre des Mines Aly Ngouille Ndiaye, c’était lors d’une manifestation organisée par les élèves ingénieurs dont il était le parrain.

Selon Alice Gomis qui a parlé au nom des travailleurs « le ministre des Mines a fait une grave l’ingérence en déclarant que «si ça ne dépendait que de lui le projet serait déja signé », déplore la porte-parole du jour.   

Alice Gomis qualifie même « l’attitude du ministre de très offensant », selon elle les autorités avant de se prononcer sur cette affaire doivent venir s’enquérir d’abord de la situation de l’EPT avant de dire des choses qu’ils ne maitrisent pas », soutient-elle sur les ondes de la radio Sud Fm.

Khadim FALL

Vendredi 22 Juillet 2016 - 13:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter