Ebola: 20.000 personnes menacées, 1.552 morts, selon un nouveau bilan de l'OMS



A l'hôpital de Pita en Guinée, des infirmiers quittent leurs équipements de protection après leur travail, le 25 aout 2014A l'hôpital de Pita en Guinée, des infirmiers quittent leurs équipements de protection après leur travail, le 25 aout 2014
A l'hôpital de Pita en Guinée, des infirmiers quittent leurs équipements de protection après leur travail, le 25 aout 2014A l'hôpital de Pita en Guinée, des infirmiers quittent leurs équipements de protection après leur travail, le 25 aout 2014

L'organisation mondiale de la santé espère stopper la progression du virus d'Ebola d'ici à trois mois mais s'attend à plus de 20.000 cas de fièvre hémorragique au cours de l'actuelle épidémie, selon un document publié jeudi à Genève.

"Le nombre total de cas de fièvre hémorragique à virus Ebola pourrait dépasser les 20.000" au cours de cette épidémie, a indiqué l'OMS, dans une "feuille de route" soulignant les actions nécessaires que les pays touchés d'Afrique de l'Ouest et leurs partenaires doivent entreprendre pour mettre fin à la plus grande flambée d'Ebola dans l'histoire.

L'OMS souhaite pouvoir stopper la progression de nouveaux cas d'Ebola d'ici trois mois, a-t-elle dit, expliquant avoir besoin de 490 millions de dollars (371 millions d'euros).

Son objectif principal, affirme-t-elle dans le document, est d'"inverser la tendance de nouveaux cas et de nouvelles zones infectées d'ici trois mois, de stopper la transmission dans les capitales et les grandes villes portuaires, et de stopper toute transmission résiduelle d'ici six à neuf mois".

L'OMS a dénombré 3.069 cas d'Ebola, dont 1.552 décès, dans 4 pays d'Afrique de l'Ouest, selon son dernier bilan arrêté au 26 août et publié jeudi à Genève.

Le précédent bilan de cette épidémie, qui continue à progresser de "manière accélérée", faisait état de 2.615 cas dont 1.427 décès au 20 août.

En six jours, l'épidémie a touché 454 personnes supplémentaires, et causé la mort de 125 malades.



Jeudi 28 Août 2014 - 13:58



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter