Ebola: 200 experts réunis en urgence à Genève par l’OMS

Près de 200 experts sont réunis, les 4 et 5 septembre, à Genève sous l'égide de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour faire le point sur les traitements actuellement en phase de test en laboratoire, contre le virus Ebola. Selon un dernier bilan, plus de 1 900 personnes sont déjà mortes en Afrique de l'Ouest de cette fièvre hémorragique.



Les experts à Genève vont établir des critères stricts pour dire quels traitements pourront être testés en Afrique. Depuis des semaines, l'Organisation mondiale de la santé a reçu plusieurs propositions de laboratoires du monde entier. Mais il faut vérifier que les recherches sont suffisamment avancées et être sûr que ces médicaments n'ont pas d'effets secondaires dangereux pour la santé des patients. Il faut enfin déterminer s'ils ont montré une réelle efficacité contre le virus Ebola.
 
Il faudra donc, au minimum, qu'un traitement ait déjà été testé sur des singes. Et puis pour chaque médicament, seul un faible nombre de doses est actuellement disponible. Alors il faudra mettre en place des procédures rigoureuses pour contrôler qu'ils soient bien administrés, en respectant les règles éthiques habituelles d'un essai clinique. Autrement dit, il faudra choisir quels centres de soins, dans chaque pays touché, est habilité à fournir ces traitements aux malades.
 
En tout cas, ces essais de médicaments, s'ils sont rigoureux, permettront d'accélérer la recherche, afin de trouver plus vite un remède fiable contre le virus Ebola.
 
■ Les autorités de RDC sur le pont
 
Le ministre congolais de la Santé, Felix Kabange Numbi est arrivé mercredi dans la matinée dans la zone de Boende qui est considérée comme l'épicentre de la nouvelle épidémie d'Ebola. Il s'est ensuite rendu à Lokolia, la localité à partir de laquelle la riposte est organisée. Le ministre a annoncé le lancement d'une nouvelle méthode pour faire face à l'épidémie.
 
 
 

Ebola: 200 experts réunis en urgence à Genève par l’OMS


Rfi.fr

Jeudi 4 Septembre 2014 - 14:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter