Ebola-45ème session de la CEDEAO: Vers la mise en place d’un fonds de solidarité



La fièvre Ebola était au cœur de la quarante-cinquième Session Ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). La Conférence souligne la grave menace que représente la propagation de l’épidémie de fièvre Ebola dans la région et qui a occasionné la mort de près de 500 personnes et présente ses condoléances au gouvernement et au peuple des Etats membres touchés. 

 
La commission est ainsi invitée à adopter une approche régionale propre à endiguer et à gérer l’épidémie d’Ebola, en collaboration avec l’Organisation ouest-africaine de la Santé (OOAS). A cette fin, le Sommet demande qu’un fonds de solidarité soit mis en place. A cet égard, le Sommet salue la contribution du Nigeria de 3 500 000 USD qui se décompose comme suit : 1 000 000 USD pour la Guinée, 500 000 USD pour le Liberia, 500 000 USD pour la Sierra Leone, 500 000 USD pour l’OOAS et  1 000 000 USD au Fonds de la CEDEAO pour Ebola. Le Sommet, en acceptant la contribution du Nigeria, lance un appel aux autres Etats Membres et à la Communauté Internationale pour qu’ils contribuent au Fonds de solidarité.
 

La quarante-cinquième Session Ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) s’est tenue à Accra en République du Ghana, le 10 juillet 2014 sous la Présidence de S.E.M. John Dramani Mahama, Président de la République du Ghana et Président en Exercice de la Conférence. En présence de Macky Sall, Président de la République du Sénégal qui a était vivement félicité pour le rôle déterminant et hautement politique qu’il a joué dans l’aboutissement heureux de cet Accord porteur de développement et qui conforte le processus d’intégration en Afrique de l’Ouest.
 
 
Les Chefs d’Etat et de Gouvernement rendent un hommage appuyé à S.E.M. John Dramani Mahama, Président de la République du Ghana, Président en Exercice de la CEDEAO, pour son attachement indéfectible à l’approfondissement du processus d’intégration régionale et pour son engagement à l’enracinement de la culture démocratique et la promotion de la bonne gouvernance en Afrique de l’Ouest. La date de la prochaine session sera fixée après consultations. 


Vendredi 11 Juillet 2014 - 16:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter