Ebola : Après le Cameroun, le Cap-Vert se démarque du Sénégal qu'il classe "pays à haut risque"

Le Cap-Vert s’y met aussi. Classant le Sénégal « zone à haut risque » en raison du cas importé d’Ebola sous nos cieux, le pays frontalier a décidé de refuser systématiquement l’entrée dans son territoire au de tous ceux qui ont eu à séjourner au Sénégal ces trente derniers jours. Ce, au moment où le Cameroun a officiellement rompu tout lien que ce soit terrestre, maritime et aérien avec le Sénégal.



En raison du cas importé d’Ebola, le Sénégal fui comme la peste. Le président Camerounais avait déjà annoncé la couleur en expulsant des Sénégalais. Eh bien, c’est officiel maintenant, ce pays a fermé ses frontières terrestres, aériennes et maritimes. Une circulaire dans ce sens, a été communiquée aux autorités. La mesure est effective « jusqu’à nouvel ordre ». Le Cap-Vert s’y met aussi. Les sénégalais sont devenus indésirables dans ce pays dont le territoire est interdit à « tous ceux qui ont séjourné au Sénégal ces derniers trente (30) jours ».


Une décision qui intervient peu après que le Cap-Vert a récusé le choix de la Confédération Africaine de Football (CAF) qui avait désigné quatre (4) arbitres Sénégalais à savoir : Maguette Ndiaye, Djibril Camara, Malang Diédhiou et Malick Samba, rappelle « Libération ». 


Mardi 9 Septembre 2014 - 11:13




1.Posté par MMb le 09/09/2014 17:21
Arrêtez de mentir, le Cameroun n'a jamais fermer ses frontières au Sénégal.
C'est vraiment regrettable !
Pourquoi vous ne pouvez appeler l'ambassade du Cameroun à Dakar pour vérifier vos infos ?
Vous êtes en train de causer du tort à des camerounais sur la base de cette fausse information.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter