Ebola- Awa Marie Coll Seck- Ministre de la Santé : "Le Sénégal est aujourd’hui en fin d’épidémie"

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a notifié au Sénégal avoir dépassé la phase épidémie. Le seul cas de malade à virus Ebola qu'il avait enregistré sur son sol a été neutralisé et un plan de riposte déployé avec brio. Ce qui fait que jusqu'ici hormis le cas importé aucun autre n'a été noté. Le Ministre de la Santé du Sénégal a fait le point sur la gestion de la maladie dont l'OMS a estimé que "Le Sénégal est aujourd’hui en fin d’épidémie".



La bonne nouvelle est tombée le 9 octobre à minuit. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), par la voix de sa représentante au Sénégal, Bintou Djigo, a signifié au ministre de la santé et de l’action sociale, Awa Marie Col Seck que « le Sénégal est en fin d’épidémie ». En d’autres termes, le Sénégal, qui jusqu’à présent n’a enregistré qu’un seul cas de malade de fièvre à virus Ebola, a dépassé la phase  d’épidémie conformément aux règles de  l’OMS.

Cependant, l’absence d’épidémie ne signifie pas que la menace est définitivement écartée selon le ministre. Elle incite alors les populations à faire preuve de beaucoup plus de vigilance et de continuer d’observer les mesures prescrites.

Awa Marie Col Seck demande par ailleurs à ne pas baisser la garde, d’oublier le passé et de penser à l’avenir.

Revenant sur les conditions de rapatriement du  cas importé, un jeune étudiant guinéen, dans son pays d’origine, le ministre a tenu à préciser que "le Sénégal n’ a pas fermé ses frontières contre la guinée, mais pour se protéger de la maladie à virus Ebola".  D’ailleurs le président de la République de guinée, le Pr Alpha Condé a déclaré que le refus des autorités de son pays, d’accorder une autorisation d’atterrissage à l’avion  transportant le jeune guinéen est né d’une "incompréhension".

Faisant la genèse du plan de riposte à la maladie, le ministre de  la Santé de dire qu’il s’est fait selon "une approche sectorielle" sur l’ensemble du territoire.  L’Etat du Sénégal a ainsi mobilisé sur fonds propres, la somme de 300 millions de Francs CFA. Un corridor humanitaire a de même été ouvert afin «de faciliter l’intervention des organisations humanitaires dans les pays  de la sous-région touchés par la maladie».

Le Sénégal a enregistré son seul et unique cas de malade du virus Ebola, le  vendredi 29 août 2014. A ce jour, 8490 cas cumulés ont été recensés dans le monde dont plus de 4000 morts selon les chiffres de l’OMS.


Lundi 13 Octobre 2014 - 15:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter