Ebola: MSF désapprouve le confinement

La mesure visant à demander aux populations sierra-léonaises de rester chez elles risque de contribuer à la propagation de la fièvre Ebola, selon l’ONG Médecins sans frontières (MSF).



Un centre de traitement de patients infectés par le virus Ebola, en Sierra-Leone
Un centre de traitement de patients infectés par le virus Ebola, en Sierra-Leone

Le gouvernement de la Sierra-Leone veut demander aux populations de sortir de chez elles, du 19 au 21 septembre.

Cette mesure permettra aux agents de santé de mettre en quarantaine les personnes nouvellement infectées par le virus Ebola et d’éviter de nouveaux cas, selon le gouvernement sierra-léonais.

"Cela risque de finir par propager la maladie", avertit MSF dans un communiqué.

"Ce sera extrêmement difficile pour les agents de santé d’identifier avec précision des cas de fièvre Ebola" si cette mesure est appliquée, ajoute cette ONG active dans lutte contre la propagation de la maladie.

"Cette approche ne sera pas efficace, s’il n’existe pas des endroits où transférer les cas suspects pour les identifier et les traiter", prévient MSF.

Quelque 2.100 personnes ont succombé à cette fièvre hémorragique, de février à ce jour, dans quatre pays : Guinée, Liberia, Sierra-Leone et Nigeria.

Le gouvernement sierra-léonais envisage de déployer des forces de sécurité dans le pays, pour assurer l’application de la mesure.


BBC Afrique

Dimanche 7 Septembre 2014 - 10:14



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter