Ebola : Mamadou Ndiaye, Directeur de la prévention annonce des dispositions aériennes, terrestres et maritimes

Inaugurant le centre coronarographie de Dakar hier, le ministre de la Santé et de l'Action sociale, Eva Marie Coll Seck d'assurer malgré la "vigilance et les actions engagés" contre le virus Ebola qui sévit en Guinée, " la fermeture des frontières n'est pas ce que nous préconisons". Eh bien les choses s'emballent. Le Directeur de la prévention présentement à l'Aéroport international Léopold Sédar Senghor (LSS) annonce des mesures aériennes, terrestres et maritimes. Ce, après les opérations déclenchées à Ziguinchor, Oussouye, Tambacounda, Podor et que pas moins de trois (3) marchés hebdomadaires ne soient fermées à Kolda dans le sud du pays.




De l’Aéroport international Léopold Sédar Senghor (LSS) où il se trouve présentement pour les besoins d’une réunion, le directeur de la Prévention au ministère de la Santé et de l’Action sociale, Mamadou Ndiaye fait le point de la situation sur les mesures prises par les autorités sénégalaises pour barrer la route au virus de l’Ebola qui sévit en Guinée Conakry. « Dès que nous avons eu confirmation des cas de fièvre Ebola en Guinée, c’est d’abord de disposer de la fiche technique qui décrit la maladie qu’on a envoyée à toutes les structures sanitaires pour que chaque prestataire de service à partir de là où il est dès qu’il reçoit un patient, de voir s’il répond à la définition de cas pisté, avéré ou probable. Et si c’est le cas, de le notifier immédiatement à l’autorité sanitaire…C’est ce que nous avons fait d’abord, informer les prestataires sur la maladie…

Deuxièmement, c’est d’aviser les autorités administratives également par rapport à leur vigilance sur les frontières notamment du côté du Sud du pays », dit Mamadou Ndiaye qui annonce la réunion entre le ministre de la Santé et de l’Action sociale, le comité de gestion des épidémies avec un comité multisectoriel où l’élevage et l’Intérieur étaient représentés. Tout dit-il « pour réactiver le plan de contingence pour faire face à toute pandémie ou menace de portée nationale ou internationale ». Ledit plan est en cours de finalisation, « le but, c’est de lancer une commande pour disposer de produits essentiels et des équipements nécessaires pour protéger le personnel ou cas où l’épidémie ou la maladie se déclarait quelque part », lance le Directeur de la prévention qui tient présentement une réunion avec la haute autorité de l’aéroport. Ce, pour « prendre les dispositions » qui seront « également de mise au niveau des frontières terrestres, maritimes et aériennes ».


N’ayant aucun contact direct avec les autorités sanitaires de la Guinée Conakry, Mamadou Ndiaye sur les ondes de la Rfm d’assurer qu’ils dispose des informations exactes par rapport à l’évolution du virus de l’Ebola dans ce pays à travers les points focaux mis en service dans ces cas l’espèce selon le règlement sanitaire international par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui invite par ailleurs, pour gérer une crise pareille, de prendre les dispositions, d’échanger les informations, au pire des cas, demander l’appel à l’aide international… 


Jeudi 27 Mars 2014 - 14:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter