Ebola : Mohamed Ould Abdel Aziz en Guinée

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz est attendu à Conakry chez son homologue Alpha Condé pour sa première visite officielle en Guinée depuis son élection.



Le président Mohamed Ould Abdel Aziz s’était rendu en Australie lors du sommet du G20 le 14 novembre 2014 pour évoquer notamment les problèmes liés à la propagation du virus
Le président Mohamed Ould Abdel Aziz s’était rendu en Australie lors du sommet du G20 le 14 novembre 2014 pour évoquer notamment les problèmes liés à la propagation du virus

De source gouvernementale, la visite de Mohamed Ould Abdel Aziz, également président de l'Union africaine (UA), sera notamment consacrée à la lutte contre l'épidémie d'Ebola.

La raison officielle n'a pas été communiquée, tout comme la durée de son séjour, la visite du président mauritanien pourrait pourtant être interprétée, selon notre correspondante à Conakry, comme une sorte de consultation. Élu le 30 janvier 2014 à la présidence tournante de l'UA, son mandat expire fin janvier.

Non loin de là, la Sierra Leone où la maladie progresse le plus, a annoncé dimanche qu’elle prolongeait de deux semaines la quarantaine imposée à un département du nord.

Les contrôles sanitaires à l'aéroport de Freetown ont également été renforcés.

Déploiement sur le terrain


Une équipe de santé est arrivée sur le terrain pour soutenir les efforts déjà en cours pour lutter contre le virus
Une équipe de santé est arrivée sur le terrain pour soutenir les efforts déjà en cours pour lutter contre le virus

Cette visite intervient alors que plus de 80 travailleurs de la santé de la République démocratique du Congo (RDC) sont arrivés en Guinée pour lutter contre la propagation de l’épidémie.

L'équipe comprend des médecins, des infirmières, des techniciens de laboratoire, des épidémiologistes, des professionnels de l'humanitaire, des soins psycho-sociaux et de la communication qui travailleront directement dans les unités de traitement Ebola (ETU) et dans les communautés à travers la Guinée afin de soutenir les efforts déjà en cours pour mettre fin à l'épidémie.

Ils devront également former les travailleurs de santé locaux sur la façon de prévenir et de contenir le virus.

Depuis l'apparition de l'épidémie en décembre 2013, l’UA estime qu’un total de 2 743 cas ont été enregistrés en Guinée, avec 1 750 décès. Cinq unités de traitement Ebola, quatre laboratoires et deux centres de transit sont fonctionnels ont été créés depuis et sont opérationnels à ce jour.


BBC Afrique

Lundi 5 Janvier 2015 - 17:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter